Arrêter de jongler avec trop de tâches !

0
Partager cet article :

Dans un récent article paru sur son blog,  intitulé  I Am Juggling More Things Than I Can Carry, Andrea Schroeder, founder of The Creative Dream Incubator explique ce que ses projets lui ont répondu quand elle s’est senti submergée par une impressionnante liste de choses à faire…


Texte de Andrea Schroeder

Je viens de comprendre – Si nous « jonglons » avec des tas de trucs, c’est parce que nous pouvons pas tout tenir d’un coup !!

J’ai juste pris des vacances vraiment belles et relaxantes. Et puis j’ai été malade, au lit pendant 6 jours. Et maintenant je suis … en retard sur tous mes projets.

Oh, pendant que j’étais en vacances, on m’a offert une très belle opportunité à laquelle j’ai dit oui, ce qui a ajouté un nouveau projet à la pile de choses que je ne peux pas tenir !

Cela fait partie de la construction de quelque chose. Parfois, c’est écrasant.

Parfois, il y a énormément de travail à faire.

Le surmenage comme mode de vie n’est pas utile.

Mais parfois une occasion se présente à vous qui est amène à travailler des semaines entières pour.

Les pièges du surmenage sont évidents. D’un autre côté, ce n’est pas toujours évident de comprendre que le fait que de rester toujours «équilibré» signifie que vous restez toujours dans votre zone de confort. Ce qui limite radicalement ce que vous pouvez créer dans votre vie.

(nota bene : j’ai écrit dans un précédent article – en anglais – sur la façon dont je pense que l’équilibre est une connerie)

J’aime ces sprints de productivité. Je les déteste aussi.

Pendant que j’étais malade, j’ai regardé Scandal sur Netflix (j’ai décidé de revoir toute la série avant de savourer la dernière saison qui vient d’arriver à Netflix) et j’ai tricoté et bu du thé et pris de longs bains chauds.

Je n’ai pas quitté la maison pendant 6 jours, sauf pour un voyage au magasin à un pâté de maisons. Je devenais folle.

Alors que ce matin, j’étais si heureuse de me sentir mieux, de m’habiller et de prendre mon ordinateur portable pour aller chez Starbucks pour travailler, ne voici pas que je suis assise ici face à ma liste de choses à faire ! ..; et que je voudrais pouvoir me blottir sur mon canapé avec Scandale et finir ce sweat à capuche que je tricotais…

J’utilise l’amour, l’inspiration et l’enthousiasme comme carburant.

Donc, quand je n’ai pas envie de travailler, je me connecte avec l’essence de mon rêve. Ensuite, je me connecte avec l’amour que je ressens pour mon rêve. Je me connecte avec l’inspiration et l’enthousiasme que j’ai pour cela.

Je remplis ces qualités jusqu’à ce que je sois excitée de me mettre au travail.

Andrea Schoeder

Andrea Schoeder

Travailler à partir de cette atmosphère d’amour, d’inspiration et d’enthousiasme a tendance à se transformer en un meilleur travail avec moins d’effort tout simplement parce que les choses sont tellement plus fluides.

Donc, ici même chez Starbucks, je me suis connecté avec l’essence de mon rêve et l’amour, l’inspiration et l’enthousiasme que je ressens.

Et tu sais quoi ? Tout semblait assez loin ! Ma résistance et ma fatigue étaient beaucoup plus proches de moi. Ou j’étais beaucoup plus proche d’eux.

Alors je me suis rapprochée de mon rêve et de tous les bons sentiments autour de lui et je me suis demandé « Alors que dois-je faire aujourd’hui? »

J’ai l’impression que oui il y a beaucoup de travail devant moi mais je ne peux faire qu’une seule chose à la fois. Et aujourd’hui, je suis  lente et c’est OK.

Oh, et j’ai l’impression que je dois arrêter de jongler !

Bien sûr, j’aime mes projets et je ne peux pas les laisser tomber. Je veux dire que c’est pourquoi je jongle en premier lieu!

Mais je ne peux pas donner à une chose l’amour et l’attention qu’elle mérite si je jongle avec toutes les autres choses.

Alors je les ai soigneusement, et en toute sécurité cachées dans mon application de gestion de projet Asana.

Je peux leur affecter toutes les dates butoir et les alarmes afin que je me rappelle quand revenir à elles et me donner ainsi la tranquillité d’esprit de savoir que tout va bien, je ne manquerai rien d’important.

Oh, ça va mieux ! Je me mets au travail …

Source :  Andrea Shroeder, créateur de  Creative Dream Incubator – traduction Brigitte pour Horizoom 

Andrea enseigne aux créatifs comment accéder à de nouveaux mondes de magie et de pouvoir intérieurs, afin qu’ils puissent donner vie à leurs rêves les plus fous.

Illustrations : Andrea Shroeder

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Le site Horizoom.com accueille des articles invités susceptibles d’intéresser les Esprits Renaissance, Multipotentiels et Entrepreneurs de soi. Pour connaitre la politique de publication, voir page Articles invités

Laisser un commentaire