Carrière axée sur la curiosité : un entretien avec Yasmin Nozari de MakeSpace

0
Partager cet article :

Dans cette interview réalisée par Michelle Nickolaisen,  parue sur le blog de  Clubhouse, Yasmin Nozari, évidente multipotentielle et aujourd’hui vice-présidente des produits chez MakeSpace nous montre qu’une grande curiosité et l’autodidaxie mènent à un parcours très atypique.


Interview réalisée par Michelle Nickolaisen,  traduite par Horizoom

Pour chaque personne du monde des startups avec un diplôme en informatique ou en génie électrique, il y en a beaucoup d’autres qui viennent de disciplines bien plus éloignées dans les sciences et les sciences sociales.

Yasmin Nozari, vice-présidente des produits chez MakeSpace, fait partie de ces «transferts technologiques» et, dans cette interview, elle partage son parcours professionnel et la manière dont elle a trouvé sa place dans la gestion des produits.

Apprendre avec des jeux

Yasmin a l’habitude d’entendre que son CV « va dans tous les sens », mais elle dit que c’est une raison pour laquelle elle aime la gestion de produit.

Beaucoup de gens qui viennent à elle ont des parcours très différents.  Certains viennent à la gestion des produits après avoir étudié Computer Sciences, ou des milieux de la science ou de l’ingénierie. Certains étaient des concepteurs, mais d’autres (comme elle) ont trouvé une façon différente de se lancer.

Après avoir obtenu un diplôme en arts libéraux, Yasmin ne savait pas trop quelle carrière elle voulait poursuivre et avait du mal à trouver du travail dans une économie en déclin.

Elle s’est donc inscrite au programme Teach for America parce qu’elle avait envie de redonner et de travailler dans des écoles à faible revenu, où il y a un grand besoin d’enseignants qualifiés.

Elle a rapidement remarqué que alors que ses élèves du secondaire étaient absorbés par les jeux vidéo, ils avaient du mal à se connecter à leur travail scolaire. Alors elle a commencé à faire des jeux d’apprentissage pour les aider à s’impliquer davantage dans le contenu.

La création de cartes flash numériques pour ses élèves et le dépannage de ces jeux avec des tutoriels en ligne ont mis au jour une passion inconnue jusqu’alors pour les logiciels.

« J’ai construit différents jeux où les enfants pouvaient pratiquer des problèmes de maths. Il y a en fait beaucoup de jeux d’apprentissage sur iPad, alors j’ai commencé à lire sur le développement de ces appli, et je me suis dit: «Wow, comment puis-je faire ça comme travail ? »

La curiosité mène à une nouvelle carrière

De là, elle a fait encore plus de recherches, en lisant des articles de blog et en discutant avec différentes personnes de l’industrie qui avaient eux-mêmes abordé la technologie par la petite porte.

« C’est comme ça que je me suis lancée dans la gestion de produits logiciels – en étant curieuse, en voulant en savoir plus et en acquérant lentement de l’expérience. »

« J’aime lire des interviews sur les gens et comment ils créent leur carrière, j’ai lu la chronique » The Corner Office « dans le Sunday New York Times, avec des interviews de PDG et de cadres – mes parents me les envoyaient.

Je suis naturellement curieuse au sujet des autres, alors je lisais sur les différentes carrières, comment les gens ont commencé et comment ils ont évolué. J’aimais même lire des offres d’emploi et lire sur les entreprises. Lorsque je lisais au sujet d’une entreprise dans Fast Company, j’allais voir leurs offres d’emploi et essayais de comprendre comment l’entreprise fonctionnait en interne. « 

Croiser de bons managers en cours de route a aidé.

L’un de ses managers a identifié la grande capacité de Yasmin à organiser et à exécuter, et a suggéré qu’elle se penche sur la gestion des produits en raison de ces traits combinés avec sa curiosité sur les stratégies d’affaires qui sont derrière les décisions de produits.

Trouver sa place à MakeSpace

Yasmin a été séduit par MakeSpace grâce à son concept d’entreprise innovante.

MakeSpace est une entreprise de stockage qui s’efforce de se démarquer des entreprises de stockage traditionnelles : elle livre et ramasse vos effets personnels, fournit des bacs gratuits pour vous organiser, n’augmente jamais leurs tarifs, et propose même une application qui vous permet de planifier les collectes. comme voir et gérer ce qui est dans votre unité de stockage.

Yasmin a également été attirée par la culture d’entreprise.

«Ce qui m’a attirée dans l’entreprise et continue à me retenir ici, ce sont les personnes que j’ai rencontrées dans le processus de recrutement et la possibilité d’apprendre et de travailler sur des projets vraiment passionnants. Il y a des défis auxquels je suis confronté tous les jours, et j’apprends beaucoup des gens avec qui je travaille. « 

Sa journée type en tant que chef de produit implique de travailler avec toutes les équipes de l’organisation, de recueillir des informations et de synthétiser des données qui aideront à guider les décisions de produits.

« En fonction de ce qui est sur notre feuille de route ou des problèmes que nous étudions, ou de ce que nous devons approfondir d’un point de vue stratégique, je travaille avec beaucoup de personnes différentes. Je travaille avec l’équipe de support client, l’équipe de vente, le marketing ou l’équipe des opérations pour comprendre ce qui se passe. « 

Les outils et méthodes d’organisation de Yasmin

Quand il s’agit de savoir comment Yasmin travaille avec son équipe, elle s’appuie souvent sur de la documentation pour garder tout le monde au courant.

Elle prend des notes (à la main, car elle trouve les ordinateurs distrayants) pendant les réunions et aime aussi que les membres de son équipe documentent ce qui a été discuté après une réunion, que ce soit dans Slack ou dans Clubhouse.

«Il peut s’agir d’un document d’exigences de processus ou d’un document de spécification expliquant le problème, qui permet  que nous puissions y revenir et nous souvenir de ce qui s’est passé et les éléments d’action.

Même s’ils sont eux tous au même bureau, l’équipe de Yasmin doit travailler avec d’autres équipes dispersées.

« Tout le monde qui utilise nos outils internes ne travaille pas dans notre bureau, et ils ne sont pas tout le temps sur l’ordinateur.  Le défi consiste donc à leur communiquer des changements et à obtenir leurs commentaires sur certains aspects. Nous nous assurons de communiquer tous les changements et mises à jour à travers plusieurs endroits, de sorte qu’il est plus facile de rester à jour.  »

(…)

Comment s’inspirer de son exemple ?

Passer à la technologie n’était pas un changement qui s’est fait du jour au lendemain, mais c’était exactement ce que Yasmin cherchait.

D’autres peuvent suivre son exemple en cherchant des moyens d’étendre leurs compétences, en expérimentant de nouvelles technologies et en cherchant des exemples d’autres personnes qui ont abandonné leur secteur d’origine pour le type de fonction technologique qu’ils recherchent.

Et vous ?

Avez-vous bifurqué pour aborder des domaines technologiques ? Ou parcours atypique ? Grande curiosité ? Nous aimerions connaître vos expériences dans les commentaires ci-dessous ou sur Twitter.

Source : Michelle Nickolaisen – traduction Horizoom 

Michelle est journaliste freelance et une personne avec de nombreux projets (www.chelleshock.me, www.bombchelle.com)

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Le site Horizoom.com accueille des articles invités susceptibles d’intéresser les Esprits Renaissance, Multipotentiels et Entrepreneurs de soi. Pour connaitre la politique de publication, voir page Articles invités

Laisser un commentaire