La crise d’identité des multipotentiels

0
Partager cet article :

… ou que faire quand un sujet ne vous intéresse pas.

Dans son article The Multipotentialite Identity Crisis (Or What To Do When You’re NOT Interested in Something), Joanna James-Lynn, multipotentielle avérée, évoque la possible crise d’identité pour un multipotentiel quand il se trouve face à un sujet qui ne l’intéresse pas.


La première fois que je suis allée sur le site Puttylike, j’ai adoré le fait de m’intéresser à plein de choses. Éducateur canin ? Ce serait génial ! Cultiver des légumes ? A faire absolument. Coder et programmer en langage informatique ? A mettre sur la liste des choses que je veux étudier.

J’étais aussi fière du fait que je pouvais apprendre et faire tout ce que je désirais. Une année, j’ai eu envie de concevoir des affiches, j’ai donc appris les bases du design graphique. Une autre fois, j’ai souhaité créé un blog, j’ai trouvé des tutoriels. Facile.

Alors quand j’ai voulu faire un podcast en début d’année, j’étais ravie d’ajouter une corde à mon arc. L’édition audio serait un apprentissage intéressant et un réel plus pour mon portfolio.

Acquérir une nouvelle compétence

J’ai rapidement obtenu des interviews pour mon podcast et avant même que je sache faire, j’avais au moins 20 épisodes enregistrés. Il était donc temps de comprendre cette activité d’édition audio.

J’ouvris le logiciel, y insérai le fichier et regardai tous les boutons et possibilités qui s’offraient à moi. Je ne savais que faire. Mais, comme je suis une enfant d’internet, je ne me suis pas démontée et je suis allée sur Google, You Tube, Facebook pour trouver des réponses à mes questions. Il doit bien y avoir quelqu’un sur cette terre qui puisse m’aider !

Mais plus j’avançais dans mes recherches, plus c’était confus. Qu’est-ce que la compression ? Dois-je encoder toutes les pistes ? Comment effacer le bruit de fond ? Non seulement je ne savais pas comment faire mais je ne savais même plus ce que je devais chercher pour y arriver. J’étais perdue.

Je n’étais pas habituée à l’échec. C’était la première fois qu’une chose me résistait, que je n’arrivais pas à comprendre. Je suis devenue dingue et j’ai laissé tomber l’édition audio.

Le problème

Après avoir ressenti beaucoup de frustration suite à mon incapacité d’intégrer un nouvel apprentissage, j’ai enfin pris conscience du problème.
En fait, je n’étais pas intéressée par l’initiation à l’édition. La seule raison pour laquelle je m’intéressais à ce sujet était de commencer mon podcast. J’étais captivée par le résultat et la finalité, non par les moyens. Au final, comprendre les mécanismes de l’édition audio m’importait peu.

Comme je suis fière d’être une mutipotentielle, je me mets sans cesse la pression pour apprendre toujours et encore. Je me suis mis dans la tête que je devais m’intéresser à tout. Dans le cas présent, j’ai essayé de me forcer à tout prix à apprendre et comprendre l’édition audio alors que je n’en avais même jamais entendu parler jusqu’ici.

Cette prise de conscience fut un grand choc. J’ai ressenti comme une attaque contre mon identité. Dans ma tête, j’étais une personne aux multiples passions et aux multiples talents qui pouvait tout apprendre rapidement et pourtant, là, j’étais vaincue.

Que faire quand vous rencontrez un vif désintérêt pour un domaine ?

Certes, ne pas s’intéresser à un sujet n’est pas la pire chose qui puisse vous arriver. Mais si vous vous sentez mal à l’aise ou gêné dans cette situation , voici mes conseils pour lutter contre ce qui peut être ressenti comme une crise d’identité.

1. Trouvez le but recherché

Les multipotentiels s’ennuient vite quand ils ont fait le tour d’un sujet donné. Alors, si vous vous ennuyez avant même d’avoir commencé votre projet, il y a de fortes chances pour que vous échouiez. Soyez honnête avec vous-même sur vos attentes, sur l’objectif recherché avant de vous lancer.

Je n’ai jamais été intéressée par l’édition audio en tant que telle. Je voulais seulement démarrer un podcast. Et je me suis alors aperçue que c’était possible de podcaster sans apprentissage, juste en s’adressant à la bonne personne.

2. Utilisez un autre moyen afin d’arriver à vos fins

Si vous pouvez, laissez immédiatement tomber ce qui vous ennuie pour vous consacrer à quelque chose que vous aimez. Sinon, trouvez une alternative. Peut-être pourriez-vous déléguer cette tâche ou vous adresser à une personne compétente, apte à vous aider.

J’ai de la chance d’appartenir à la Communauté Puttytribe composée de personnes talentueuses et généreuses qui ont de nombreuses compétences. Ainsi, Luis m’a appris les connaissances nécessaires à la réalisation d’un podcast. En moins d’une heure, j’avais les compétences suffisantes pour rendre mes interviews acceptables et diffusables.

3. Ne faites que les choses que vous aimez faire

Vous avez déjà suffisamment de centres d’intérêt qui vous excitent pour gaspiller votre temps à réaliser des choses qui vous barbent. En plus, c’est une réelle perte de temps.

Rappelez-vous bien que vous avez le droit de ne pas vous intéresser à tout.

4. Acceptez l’imperfection

Se précipiter et réaliser quelque chose en urgence n’est jamais idéal. Accordez-vous le droit de ne pas tout réussir à la perfection. Mieux vaut être imparfait et heureux que parfait et malheureux, n’est-ce pas ?

J’ai rencontré un dilemme : respecter les oreilles de mes auditeurs mais aussi me respecter. Mon manque d’enthousiasme pour l’édition audio a abouti à un choix : un podcast imparfait ou pas de podcast du tout.

Je sais que si j’avais dû passer des heures à travailler chaque semaine sur mon podcast, j’aurais vite renoncé. Au final, pour moi, c’est mieux d’avoir un podcast imparfait que rien.

5. Ne vous en faites pas, vous êtes toujours un Multipotentiel

Etre un Multipotentiel ne signifie pas que vous devez tout aimer et être performant dans tous les domaines. Nous sommes des Multipotentiels, pas des spécialistes de tout.

Et Dieu merci ! Il n’y a pas assez de temps pour explorer tout ce qui nous intéresse alors, imaginez si nous étions curieux de tout ?

Je pense que c’est là que je me suis trompée. J’ai endossé une étiquette qui m’a aidée à me comprendre et m’analyser. Mais au lieu d’aller librement à la découverte des sujets qui me plaisent, je me suis focalisée sur le fait que je devais tout faire.

Sachez que les étiquettes telles que Multipotentiel marchent mieux quand elles sont utilisées comme des définitions (ce que vous êtes) et non des prescriptions (ce que vous devez faire).

Surmontez votre crise d’identité.

Réaliser que vous n’avez aucun intérêt pour un domaine peut être ressenti comme un choc pour quelqu’un qui a l’habitude de s’intéresser et de s’attraper à tout. Vous allez peut-être même vous remettre en question le temps d’un instant.

Si cela vous arrive, rappelez-vous que votre identité de Multipotentiel est une liberté et non une contrainte. Cette conception vous ouvre des possibilités infinies de vivre des choses intéressantes. Ne vous limitez jamais.

Il y a un monde entier à découvrir. Qu’attendez-vous ?

A votre tour

Avez-vous déjà rencontré un sujet qui ne vous a absolument pas intéressé ? Et ce que ça vous a dérangé ou avez-vous au contraire appris quelque chose sur vous-même ?

Auteur:

Joanna James-Lynn se définit comme une assistante virtuelle, elle crée des podcast, anime un blog et s’intéresse surtout à la connaissance de soi, à la personnalité et à l’identité des personnes. Mais elle est aussi linguiste, athlète et elle écrit actuellement un livre sur le mariage homosexuel.

Sources:

The Multipotentialite Identity Crisis (Or What To Do When You’re NOT Interested in Something)

Articles connexes:

Qu’est-ce qu’un multipotentiel ?

Se comparer aux autres nuit à la santé des multipotentiels

crédits photos:pixabay/Eliens

 

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Le site Horizoom.com accueille des articles invités susceptibles d'intéresser les Esprits Renaissance, Multipotentiels et Entrepreneurs de soi. Pour connaitre la politique de publication, voir page Articles invités

Laisser un commentaire