James Altucher : ce qu’il a appris sur la vie et le succès

1
Partager cet article :

James Altucher est un serial entrepreneur millionnaire (il a créé ou cofondé pas moins de 20 entreprises), investisseur, programmeur, écrivain, blogueur, animateur d’un podcast… Très curieux de nature, il a interviewé une centaine de personnes renommées ayant réussi dans des activités très différentes et a synthétisé les principes de succès identifiés. Voici la traduction de son article intitulé What I Learned About Life After Interviewing 80 Highly Successful People


Article de James Altucher

« Vous interrompez trop souvent , » me dit-on par email. « Laissez vos invités finir de parler. »

Mais c’est plus fort que moi. Je suis curieux. Je veux tout savoir ! Tout de suite !

Au cours de l’année passée, j’ai interviewé environ 80 personnes pour mon podcast. Mes seuls critères : je suis fasciné par certains aspects de chaque personne interviewée.

Je ne me limite pas en disant « chacun doit avoir été entrepreneur » ou « doit incarner le succès. »

Je veux juste parler à quelqu’un qui a attisé ma curiosité par rapport à sa vie. J’ai parlé à des entrepreneurs, des comédiens, des artistes, des producteurs, des astronautes, des écrivains, des rappeurs, et même le plus grand brasseur de bière de ce pays.

Vais-je le refaire  l’année prochaine? Peut être.  Mais c’est dur.

Parfois, je poursuivais une personne pendant six mois sans recevoir de réponse, puis soudain cette personne m’appelait pour me dire : «Peut-on faire l’interview maintenant ? » Et je devais changer tous mes plans avec les enfants, ma femme Claudia, et le business.

Je n’ai pas de favoris. Ils étaient tous excellents. J’ai interviewé Peter Thiel, Coolio, Mark Cuban, Arianna Huffington, Amanda Palmer, Tony Robbins, et beaucoup d’autres. Je suis très reconnaissant qu’ils aient accepté de me parler.

Faire des podcasts, pour être honnête, était juste une excuse me permettant d’appeler qui je voulais appeler pour leur poser toutes sortes de questions personnelles sur leurs vies. Si je voulais parler de « Star Wars », j’appelais l’auteur d’une douzaine de romans Star Wars.

Si je voulais parler de Twisted Sister, j’appelais le fondateur du groupe musical. Si je voulais parler de sexe, j’appelais les personnes qui animent le podcast « “Ask Women”  (demandez aux femmes).

Je voulais savoir à quel moment ils avaient été au pire. Et comment ils ont obtenu mieux. Chacune de ces personnes s’est créé une vie unique. Je voulais savoir comment elles avaient fait. Je suis incroyablement curieux.

Comme Coolio m’a avoué : « Tu m’as amené à révéler des choses profondes et intimes que je ne voulais pas révéler. Félicitations. « 

Tony Robbins s’est secoué à un moment de l’interview et a demandé :« Attends, comment en sommes nous arrivés à parler de ce sujet ? «  Je ne sais pas. Je veux juste savoir.

Voici les choses les plus importantes que j’ai appris à travers ces interviews.

Je ne peux pas préciser de quelle personne j’ai appris quoi. (…) Beaucoup de mes 80 interviewés ont dit exactement la même chose sur la façon dont ils se sont retrouvés là où ils sont aujourd’hui.

Voici ce qu’ils ont dit:

decennieA) Une vie se mesure en décennies.

Trop de gens veulent le bonheur, l’amour, l’argent, les connexions, tout de suite et même pour hier. Moi aussi. Je l’appelle «la maladie. » J’ai l’impression que je peux combler une sensation de vide intérieur si seulement … si seulement j’ai X.

Mais une bonne vie est comme la flamme d’un feu de joie. Ce feu se construit lentement, et parce qu’il est lent et chaud, il caresse le cœur au lieu de le détruire.

B) Une vie se mesure par ce que vous avez fait aujourd’hui, même par ce que vous faîtes en ce moment même.

C’est l’opposé de « A » mais c’est la même chose. Vous obtiendrez  le succès en ayant du succès aujourd’hui.

Cela ne signifie pas l’argent maintenant. Cela signifie, « faites-vous de votre mieux aujourd’hui ? »

Chacun de mes interviewés a veillé à sa santé physique, à l’amélioration de ses amitiés et de ses connexions avec d’autres, à sa créativité, à sa gratitude. Et ce chaque jour.

Pour ceux qui ne l’ont pas fait dès le départ, ils sont rapidement devenus malades, déprimés, anxieux, craintifs. Ils ont dû réajuster leur vie. Quand ils ont procédé à ce changement, tous ont dit , « C’est à ce moment que tout a commencé. »

push-citationC) Garder le focus n’est pas important, mais par contre le mode Push l’est (réinvention).

Très peu de gens ont une seule carrière. Et pour chaque carrière,  ce n’est jamais directement vers le haut.

Lorsque vous avez un seul focus, c’est comme dire, «Je vais juste en apprendre encore plus sur une seule chose jusqu’à la fin de ma vie.» Mais « le mode push », c’est la capacité de se lever tous les jours, d’ouvrir les volets et de passer à travers toutes les choses qui vous donnent envie de retourner au lit.

Même si cela signifie de changer de carrière 10 fois. Ou de changer complètement de vie. Juste aller de l’avant pour créer un peu plus de vie à l’intérieur de soi-même.

Une « vie composée » est beaucoup plus puissante que l’intérêt composé.

D) Donner sans penser à ce que vous recevrez en retour.

Je ne crois pas avoir parlé à une seule personne interviewée qui croyait en la force des objectifs personnels. Par contre 100% des mes interlocuteurs voulaient résoudre un problème pour le plus grand nombre.

Le comment vous donnez chaque jour n’a pas d’importance. Cela n’a même pas d’importance combien. Mais tous mes interwievés ont voulu donner et au final ils ont reçu.

E) Résoudre des problèmes importants est plus important que de surmonter l’échec.

Le monde extérieur est un miroir de ce que vous avez à l’intérieur. Si Thomas Edison avait considéré ses 999 tentatives de création d’une ampoule comme un échec alors il aurait renoncé. Mais intérieurement, il était curieux. Son moi intérieur a vu ses «tentatives» comme des expériences. Puis il a fait la millième expérience. Maintenant, nous pouvons voir dans l’obscurité !

Dan Ariely a été brûlé sur tout le corps et a utilisé cette expérience pour étudier  la psychologie de la douleur et, finalement, la psychologie du comportement et comment nous pouvons prendre de meilleures décisions.

Tony Robbins a tout perdu lorsque son mariage a pris fin, mais il est revenu en coachant des milliers de personnes.

C’est la façon dont vous percevez la vie qui crée votre vie. Chaque jour.

connexionsF) L’art, le succès et l’amour, c’est la connexion de tous les points.

Voici quelques points à connecter: La tristesse toute personnelle à l’intérieur de vous. Les choses que vous avez appris. Les choses que vous lisez. Les choses que vous aimez. Connectez ces points. Et donnez à quelqu’un !

Maintenant, vous venez de donner naissance à un héritage qui se poursuivra au-delà de vous.

G)  Ce n’est pas une question de Business. C’est personnel.

Personne ne réussit avec une grande idée.

Tous mes interviewés ont réussi parce qu’ils ont construit des réseaux au sein de réseaux de connexions, d’amis, de collègues,  leurs efforts orientés vers leurs propres objectifs personnels, tous se faisant mutuellement confiance, et s’aidant les uns les autres dans leurs réussites respectives.

Voilà ce qui arrive seulement avec du temps. Voilà pourquoi donner crée un monde plus grand parce que vous ne pouvez jamais prédire ce qui arrivera des années plus tard.

Biz Markie m’a décrit comment il a aidé un enfant de 7 ans nommé Jay-Z avec ses paroles.

Les ex-employés de Peter Thiel ont créé des sociétés de dizaines de milliards de dollars.

Chaque semaine, Marcus Lemonis sauve des entreprises dans son émission « The Profit » (le Profit). Il ne vient pas s’occuper de leur comptabilité. Il vient s’occuper de leurs relations avec les partenaires, les clients et les investisseurs.

La meilleure façon de créer une grande entreprise au fil du temps : Chaque jour, envoyez une lettre de remerciement à quelqu’un de votre passé.

On dit souvent  (et j’en fais partie) que vous ne devez pas regarder vers le passé. Mais ce que je vous explique là est le seul moyen pertinent de regarder le passé. Vous créez l’avenir en remerciant le passé.

H) Vous ne pouvez pas prédire le résultat, vous pouvez juste faire de votre mieux.

Hugh Howey pensait qu’il allait écrire des romans que seule sa famille lirait. Donc, il en a écrit une dizaine. Puis il a écrit Silo (Wool), qu’il a auto-publié et en a vendu des millions d’exemplaires. Ridley Scott en a fait un film.

Voir fiche Wikipedia de Hugh Howey (français)

Les livres de Hugh Howey traduits en français

Clayton Anderson a postulé 15 années durant pour être astronaute et a été à chaque fois rejeté… jusqu’à ce que la 16ème candidature.

Coolio écrivait des chansons tous les jours pendant 17 ans avant d’avoir un hit.

Noah Kagan a été licencié de Facebook et de Mint et n’avait pas d’argent avant de commencer sa propre entreprise ApSumo.

Wayne Dyer a quitté son emploi très sécure de professeur titulaire, a mis un tas de ses livres dans la voiture et a conduit à travers le pays pour les vendre dans toutes les librairies. Maintenant, il en a vendu plus de 100 000 000 livres.

Parfois, quand je discute avec ces gens, ils veulent aller directement à la section Réussite mais je les arrête. Je veux connaître les points faibles. Les points où ils ont dû commencer à faire de leur mieux. Ce qu’ils ont obtenu à ce moment-là.

I) La même philosophie de la vie devrait fonctionner pour un empereur et un esclave.

Ryan Holiday m’a dit que Marc Aurèle, empereur, et Epictète, esclave, ont tous deux souscrit à l’idée de stoïcisme. Vous ne pouvez pas prédire plaisir ou douleur. Vous ne pouvez que vous efforcer de rechercher connaissances, don, équité et santé chaque jour.

Beaucoup de gens m’écrivent que c’est facile pour tel et tel puisque qu’il est riche.  Or chaque personne que j’ai interviewé a commencé dans un caniveau ou pire. (oui, la plupart d’entre eux.)

La chance est certainement une composante du succès, mais pour les échecs, il y a un dicton, “it’s funny how always the best players seem to be lucky ».

 « C’est drôle comme les meilleurs joueurs semblent toujours avoir de la chance. »

J) Le seul « bon » chemin est le chemin « bon » pour vous.

Scott Adams a essayé environ 20 carrières différentes avant de dessiner Dilbert. Maintenant, il en est à  2000 dessins, a écrit des livres de Dilbert, des show Dilbert, ….

Fiche Wikipedia concernant Scott Adams (en français)

Tout le monde a été choqué quand Judy Joo a renoncé à une carrière à Wall Street pour s’intéresser à la gastronomie  et suivre un parcours de formation chez les plus grands chefs internationaux. Maintenant, elle est sur une chaîne culinaire et chef réputée avec ses propres restaurants.

Fiche Wikipedia concernant Judy Joo (en anglais)

Ne laissez pas les autres choisir votre carrière. Ne vous laissez pas enfermés dans les prisons que d’autres personnes mettent en place autour de vous. La liberté personnelle commence de l’intérieur, mais vous vous  transformerez en géant, en vous libérant des chaînes que les petites gens ont pendant des années tortillées autour de vous.

K) Ce sont  les nombreux petits moments d’interactions personnelles positives qui construisent une carrière extraordinaire.

Souvent les gens pensent que vous avez à vous frayer votre chemin vers le haut. Mais pour toutes les personnes que j’ai interviewées, c’étaient des petits actes de gentillesse sur une longue période de temps qui ont construit leur échelle de la réussite. J’imagine que cela sonne pour vous comme un cliché. Mais c’est un cliché, car justement c’est vrai.

s-aimer-soi-memeL)  Prendre soin de vous-même vient en premier.

Kamal Ravikant, auteur de Love Yourself Like Your Life Depends On It  a dépassé un fond suicidaire en se répétant sans cesse «Je t’aime» à lui-même.

Charlie Hoehn a guéri son anxiété en utilisant à chaque instant qu’il pouvait à jouer.

Je l’ai déjà écrit: L’enfant rit en moyenne 300 fois par jour. L’adulte moyen … 5 fois.

Quelque chose a littéralement poignardé notre capacité à sourire. Faites de votre possible pour rire, pour faire rire les autres. Et que peut-il advenir alors de négatif aujourd’hui ?

Je pense que c’est pourquoi je tente d’interviewer autant d’humoristes et auteurs de comédie. Ils me font rire. C’est totalement égoïste.

M) La réponse définitive: les gens finissent par aimer ce qu’ils réussissent ou ils réussissent dans ce qu’ils aiment.

Mark Cuban a dit: «Ma passion était de devenir riche! » Mais je ne le crois pas vraiment. Il aimait les ordinateurs et il a créé une entreprise de logiciels. Puis il voulait regarder le basket-ball de l’Ohio à Pittsburgh et il a créé Broadcast.com. J’ai un peu travaillé avec Broadcast.com  en 1997. Ils étaient les pionniers de la vidéo sur Internet.

Bien sûr, il voulait utiliser cela pour devenir riche. Parce qu’il savait mieux que quiconque comment laisser une bonne idée le conduire au succès.

Mais au fond, il était un petit garçon qui voulait regarder son basket préféré. Et maintenant, que fait-il ? Il possède une équipe de basket-ball.

N) Tout le monde, à tout âge

L’âge des mes interlocuteurs variait de 20 à 75 ans. Chacun d’entre eux participe  chaque jour à la conversation mondiale.

J’ai demandé à Dick Yuengling, de l’entreprise Yuengling pourquoi il a pris la peine de me parler. Il a 75 ans et dirige la plus grand brasserie américaine d’une valeur d’environ 2 milliards $. Il a ri et a dit: «Eh bien, vous me l’avez demandé »

Je viens de réaliser que cette liste de principes peut continuer encore pendant 100 articles. Les spécificités de succès. Comment surmonter les difficultés. Comment une seule personne peut faire avancer la société. Quelles sont les heures les plus productives de la journée. Quel est le mot le plus important pour le succès, Que pouvons nous attendre au cours du prochain siècle et peut-être 100 autres choses….

O) Apprendre à faire travailler l’incertitude à votre profit

Nassim Taleb s’oblige à marcher sur des surfaces inégales pendant au moins 20 heures par semaine. L’idée n’est pas simplement l’exercice physique, mais de se débarrasser du confort artificiel de la certitude que nous pensons que nous pensons avoir construit pour nous-mêmes au cours des 200 dernières années.

Lorsque je l’ai interviewé, j’étais particulièrement inquiet du fait que je suis « fragile », par opposition à son concept de «Antifragile » **. Quand les choses se décomposent dans ma vie, j’ai une tendance à me décomposer avec. Son livre est plus orienté sur les concepts économiques, mais c’est applicable à une situation personnelle.

Sortir de votre zone de confort souvent et de façon aléatoire est un moyen de développer votre « anti-fragilité ». Faites quelque chose qui pourrait ne pas fonctionner. Entourez-vous de personnes qui vous challengent. Voyez ce qui se passe.

Puis j’ai appris beaucoup de choses sur moi-même.

Principes_de-reussite_james-altucherLa plupart des gens que j’ai sollicité pour venir sur mon podcast ont dit: « Non! » J’ai dit l’autre jour à Claudia que je n’ai jamais été autant rejeté autant depuis l’école secondaire. J’ai dû réapprendre comment faire avec tant de rejet.

J’ai toujours été un grand lecteur, mais jamais autant que cette année passée. J’ai tout lu concernant mes invités.

Certaines semaines, j’ai passé près de 10 heures par jour pour la préparation des podcasts. J’ai appris à interroger, à écouter, à préparer, à relancer, à divertir, à éduquer.

Le Podcasting semble devenir une industrie, ou une idée d’entreprise, ou quelque chose qui vaut la peine d’être envisagé par des entrepreneurs ou des investisseurs. Mais je n’ai aucune idée à ce sujet.

Pour moi, le podcasting cette année était le moyen d’appeler quelqu’un que je voulais appeler et de discuter avec eux. Je me sentais comme un petit garçon en train d’interviewer ses héros.

Je vous recommande fortement de trouver des façons d’appeler les gens pour une raison quelconque. J’ai appris énormément. Mais cela a été difficile.

C’est une chose pour laquelle je peux dire, « Je ne sais pas si je peux refaire cela » Mais je sais aussi que je vais probablement dire la même chose l’année prochaine.

 

Notes de traduction

** Un système antifragile est un système qui se renforce et évolue positivement grâce aux problèmes, grâce au chaos, aux difficultés. Taleb distingue ainsi le système « fragile » (si on le cogne, il casse), le système robuste (si on le cogne il ne change pas), le système résilient (si on le cogne il plie et retrouve ensuite sa forme d’origine) et le système antifragile : si on le cogne il se renforce.

 

Article  de James Altucher

Traduction : Brigitte pour Horizoom

Texte original : What I Learned About Life After Interviewing 80 Highly Successful People

James Altucher est notamment l’auteur de plusieurs best-sellers

I Was Blind But Now I See

Choose Yourself Be Happy, Make Millions, Live The Dream

 

Illustration :  © J. Altucher

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Le site Horizoom.com accueille des articles invités susceptibles d'intéresser les Esprits Renaissance, Multipotentiels et Entrepreneurs de soi. Pour connaitre la politique de publication, voir page Articles invités

Un commentaire

  1. Rétrolien: Exemples de multipotentiels | HORIZOOM

Laisser un commentaire