L’art de grimper à l’échelle

1
Partager cet article :

Dans son article How to Climb A Ladder, Josh Kaufman, auteur du personal MBA et de « The first 20 hours : How to Learn Anything… Fast! » fait une analogie entre le fait de monter en compétences et l’art de grimper à l’échelle.

L’art de grimper à l’échelle selon Josh Kaufman

Il écrit :

Imaginons que vous voulez monter une grande échelle. La pire façon de l’aborder: refuser de vous déplacer jusqu’à ce que vous trouviez un moyen de vous téléporter directement au sommet.

Vous devez faire de petits pas. Vous devez mettre votre pied sur le premier barreau, vérifier votre équilibre, bien vous accrocher, puis vous pousser jusqu’au deuxième échelon. Ensuite, vous mettrez votre pied sur l’échelon suivant, vérifierez votre équilibre, vous vous accrocherez, et vous vous pousserez à nouveau.

Vous devez répéter autant de fois que vous voulez monter haut. De petites quantités de progrès s’additionnent.

Le saut d’un échelon serait téméraire. Il suffit de se concentrer sur le prochain échelon. Puis l’autre.

Voici pourquoi ce est important: chaque compétence est une échelle. Il n’y a pas de honte à partir de la base. C’est juste la façon dont cela fonctionne.

Si vous voulez grimper à l’échelle, vous devez mettre le pied sur le premier barreau.

L’analogie des échelles appliquée aux multipotentiels

Un multipotentiel est toujours en train d’apprendre de multiples choses et est donc toujours en train de poser le pied sur le premier barreau d’une échelle, et ce dans de nombreux domaines en parallèle… il est un « éternel débutant ».

Mais c’est également un « multi-expert » dans de nombreux autres domaines, les échelles dont il a atteint le barreau du haut !

Par exemple mon amie Nathalie est une  « débutante » en peinture, sa dernière passion en date, mais elle est à ce jour experte en publication Kindle, experte en webdesign, experte en écriture… domaines où elle a été un jour, débutante.

Le challenge du multipotentiel : apprendre à valoriser les acquis

La plus grosse et fréquente erreur du multipotentiel est d’oublier de valoriser (monnayer) les compétences acquises,

Pour différentes raisons :Premier_pas

Le multipotentiel se perçoit comme un débutant qui n’en sait pas assez…  tout en bas d’échelles (les nouvelles)..

Le multipotentiel a tendance à oublier ses multiples expertises acquises ! Il est tout occupé à grimper les nouvelles échelles et tout enthousiaste de ses nouvelles passions.

Valoriser_ses_competences_2

Une fois grimpé en haut d’une échelle, c’est comme si le passage ou le chemin était devenu plat, et qu’il n’y avait eu aucun effort à fournir. Ses différentes expertises n’ont donc pas de valeur.

Il ne voit pas, ou plus, les très nombreuses échelles grimpées avec aisance (sa multi-expertise).

 

Valoriser_ses_competences_4Dommage quand nous observons certaines personnes se gargariser de leur petite (et unique) échelle !

 

Illustrations : Flickr / serguei_30 « L’Arbre aux Echelles » – François Méchain

Jimmy Legrandgillyan9 et Olivier RADIX

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Brigitte Roujol est la fondatrice des sites HORIZOOM et COACHING AVENUE. Elle se considère comme un Esprit Renaissance du 21ème siècle. Elle a en effet eu de multiples vies professionnelles, se réinventant régulièrement. Aujourd’hui, un pied en entreprise, un pied à l’extérieur, elle est consultante en créativité, innovation, spécialiste de la réinvention (de soi, de modèle économique), auteur, coach d’Esprits Renaissance et d’Innovateurs, et maître-verrier à ses heures perdues… Pour la contacter