Le Dr Ron Taylor, une trajectoire incroyable

0
Partager cet article :

Avez-vous déjà entendu parler de multipotentiels ? Bien sûr, nous connaissons tous les célèbres Pythagore, Leonard de Vinci, Alexander Graham Bell, et George Washington Carver mais en avez-vous rencontré dans votre entourage ?


Connaissez-vous  un ingénieur électricien, également Docteur et aussi champion de baseball dans la Major League qui a gagné 2 World Series avec des équipes différentes ? Cette trajectoire incroyable est celle du Docteur Ron Taylor, que nous allons maintenant découvrir.

Une passion pour l’apprentissage

Taylor commença à jouer au baseball à l’âge de huit ans. Il était un lanceur prodige. Comme il était gaucher, sa mère eut peur qu’il soit atteint de maux cardiovasculaires s’il se servait de sa main gauche, elle lui apprit donc à lancer de la main dron-taylor-baseball alchetronroite en lui attachant sa main gauche derrière le dos.

Alors qu’il était encore à l’école, les Indians de Cleveland lui offrirent  un contrat, mais, après la saison 1956, il décida de terminer ses études secondaires à l’Université de Toronto pour obtenir un diplôme d’ingénieur.

Il négocia avec les Indians de ne jouer pour l’équipe que les seuls mois d’été, se concentrant sur ses études le reste du temps.

Après avoir obtenu la meilleure note de sa classe d’ingénieurs de l’Université de Toronto en 1961, Taylor reprit le baseball à temps complet. Au cours de sa carrière, il lança pour les Indians de Cleveland, les Cardinals de St. Louis,  les Mets de New York et San Diego Padres, tout en travaillant comme ingénieur électricien pendant les trêves estivales.

Il a dit: « A New York, j’ai vraiment trouvé une maison. Je travaillais dur et je lançais bien ».

Lors d’une tournée de plusieurs joueurs de l’élite dans des hôpitaux militaires à Guam, Okinawa, les Philippines, et Saigon, Taylor rencontra des médecins avec qui il parla de leur travail. Ce fut peut-être l’étincelle qui l’amena à vouloir s’inscrire à l’école de médecine quand sa carrière sportive fut terminée, à l’âge de trente-quatre ans.

Taylor alla voir le doyen de la Faculté de médecine de l’Université de Toronto. Notant que Taylor avait été  diplômé de l’école d’ingénieur en 1961, le doyen lui demanda ce qu’il avait fait les onze dernières années. Lorsque Taylor répondit qu’il avait joué dans la Major League Baseball, l’Universitaire lui répondit: «Qu’est-ce que c’est? »

Le doyen lui dit que l’école de médecine acceptait rarement les personnes âgées de plus de trente ans, parce qu’il ne «voulait pas de personnes en reconversion. » Quand les responsables de l’université examinèrent le dossier et les notes de Taylor, ils lui dirent que s’il avait eu vingt-cinq ans, il aurait DRron-tayloralchetronété accepté.

Du coup, ils lui proposèrent de prendre des cours de prépa en médecine avant de postuler. Le deal était simple. S’il obtenait des notes similaires en chimie organique et microbiologie à celles qu’il avait eues en ingénierie, ils reconsidéreraient la question.

Défi accepté par Taylor. Il se lança dans un rythme infernal : cours de 8 à 17 heures, repos pendant 4 heures puis travail la nuit entière avant de retourner sur les bancs de la Fac. Sans grande surprise et avec des soutiens tels que celui du Président des Mets de NY, il excella et fut diplômé en 1977.

En 1979, il devint le médecin de l’équipe des Blue Jays de Toronto et s’installa aussi comme médecin généraliste à Toronto.

Leçons d’une vie multi-carrières

Travailler dur est important dans toute carrière.

Battez-vous pour ce que vous voulez dans votre vie.

Il n’est jamais trop tard pour commencer une nouvelle carrière, même si d’autres vous diront le contraire.

Il est possible d’exceller plusieurs domaines.

Il est possible d’être de classe mondiale dans un domaine et de faire d’autres choses aussi.

En savoir plus:

Documentaire, Ron Taylor: Dr Baseball

Fiche Wikipedia : Ron Taylor

Articles connexes:

Qu’est-ce qu’un multipotentiel ?

Exemples de multipotentiels

Crédit photo: alchetron


Article écrit par Bénédicte Bringuier pour Horizoom inspiré de la page Puttylike the major league potentialite, du Dr Brenda Scott, elle même multipotentielle. Le Docteur Brenda Scott est une photographe, un auteur et une violoncelliste.

 

 

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Laisser un commentaire