Martha Beck, ou la « chance » d’être déprimé au point de penser au suicide

4
Partager cet article :

Dans un passage de son livre Trouvez votre voie dans un monde changeant, Martha Beck  illustre bien le besoin irrépressible pour les Esprits Renaissance, Multipotentiels et Surdoués d’aller au delà de vivre longtemps et de procréer.

Elle y écrit :

Comme moi, peut-être avez vous eu la « chance » d’être déprimé au point de penser au suicide à un moment ou un autre de votre vie.

Vouloir mourir envoie une balle courbe dans le jeu dont le but ultime est l’évolution.

si vous n’avez aucun désir de vivre et ne pouvez concevoir de mettre au monde d’innocents enfants dans une société désespérante, alors  quel est le but de la vie ?

C’est la question que je me posais, assise à la bibliothèque Lamont, de Harvard, par une soirée froide et amère de mes dix-sept ans. les carrelages de la bibliothèque sont recouverts de graffitis laissés par des générations d’étudiants, que personne ne veut effacer pour le peu que ce soit intéressant (c’est une chose que j’ai aimé à Harvard).

Ce soir-là, après une contemplation morose des graffitis, j’ai écrit dans un tout petit espace libre entre les commentaires d’étudiants :

« Mon but ultime n’est pas de vivre.

C’est de faire l’expérience de la joie, si la joie est possible. »

Cet instant a altéré le cours de ma vie de façon permanente. Je n’allais pas connaître la joie véritable avant quelques années encore, mais…

J’avais mis en branle, sans le savoir, mon imagination de découvreur de voies pour résoudre un seul et immense casse-tête : comment être heureuse ?

D’avoir précisé cet ultime but influença tout ce que j’ai fait par la suite. Je suis devenue une personne qui prenait des risques, qui ignorait les attentes des autres et dont l’agenda n’avait aucun sens pour la plupart des gens.

J’ai étudié une grande variété de sujets qui, selon mon conseiller pédagogique ne me mèneraient nulle part, mais qui m’intéressaient, tout simplement.

j’ai changé d’option pour ma majeure, j’ai obtenu un diplôme de PhD, mais je n’ai jamais cherché une carrière universitaire, j’ai gardé mon bébé atteint du syndrome de Down et j’ai ignoré toute pratique professionnelle, à moins qu’elle m’apporte intrinsèquement de la joie. Et je le fais encore.

Cela peut paraître insensé, mais ça nourrit mon but ultime.

Ce que mes amis et conseillers voyaient comme une série de choix aléatoires s’avéra être la voie la

Martha Beck et son fils

Martha Beck et son fils

plus directe pour avancer vers mon but ultime en expérimentant la joie.

Bien que que je ne me sois  jamais éloignée de l’affirmation que j’avais gravé sur le carrelage de la bibliothèque Lamont, je l’ai un peu adaptée.

En comprenant que la joie m’apportait  toujours un sentiment d’être Un avec toute chose, mon but ultime passa de

Ressentir la joie pour moi-même  à   Maximiser la joie pour tous les êtres,

le genre de truc comme

La joie de chacun est la mienne.

Vous voyez ? C’est ainsi que j’ai trouvé ma voie dans ce monde . C’est le but de tout ce que je fais, incluant l’écriture de ce livre (Trouver votre voie dans un monde changeant)

 Pour en savoir plus :

Trouvez votre voie dans un monde changeant (accès sur Amazon)

Misez sur votre véritable nature pour créer la vie que vous souhaitez.

Martha Beck (née le 29 Novembre, 1962) est une sociologue américaine, coach de vie, auteur de best-sellers et conférencière de renom qui aide les individus et les groupes à atteindre leurs objectifs personnels et professionnels. Elle est titulaire de plusieurs diplômes de l’Université Harvard (sur l’Asie,  en sociologie). Elle a reçu l’attention nationale après la publication en 2005 de son best-seller « Comment j’ai perdu les Mormons et trouvé ma foi » dans lequel elle accuse son père d’abus sexuels. Martha Beck est chroniqueuse pour O, The Oprah Magazine.

Accès à sa fiche Wikipedia  (en anglais)

 

Illustration : Flickr / Arallyn! / The Suicide

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Brigitte Roujol est la fondatrice des sites HORIZOOM et COACHING AVENUE. Elle se considère comme un Esprit Renaissance du 21ème siècle. Elle a en effet eu de multiples vies professionnelles, se réinventant régulièrement. Aujourd’hui, un pied en entreprise, un pied à l’extérieur, elle est consultante en créativité, innovation, spécialiste de la réinvention (de soi, de modèle économique), auteur, coach d’Esprits Renaissance et d’Innovateurs, et maître-verrier à ses heures perdues… Pour la contacter

4 commentaires

  1. Rétrolien: Au lieu de combattre vos mauvaises humeurs inexpliquées, accordez leur une attention particulière | HORIZOOM

  2. Rétrolien: Le TEAM, selon Martha Beck | HORIZOOM

  3. Bonjour,:-)
    Ne pas avoir envie de survivre, de faire semblant… Je me posais la question mais comment ils font? C’est pas possible il doit y avoir autre chose à la vie que ça…
    Ne pas avoir pu rentrer dans le système, c’était plus difficile de trouver ma voie… le corps qui ne suivait pas si je m’étreignais à suivre la voie des autres, et un jour le déclic, je suis vraiment différente et c’est pour ça que je suis là…
    Sympa votre site, tellement de gens souffrent de ne pas trouver leur place…

  4. Rétrolien: Touche-à-Tout versus Expert ? | HORIZOOM

Laisser un commentaire