Passer de l’inspiration à l’action – les conseils de Léo Babauta

0
Partager cet article :

La procrastination, cette tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non), nous, les Multipotentiels, nous connaissons bien !

Comme nous avons mille idées à la minute, mille centre d’intérêts, mille projets en chantier, notre procrastination est d’autant plus agaçante ! Agaçante pour  ceux qui nous entourent qui disent que l’on cause beaucoup mais que l’on ne fait rien ou que l’on se disperse ! Agaçante  pour nous-mêmes qui voyons certaines personnes concrétiser rapidement un projet similaire au nôtre alors que le nôtre stagne désespérément ou reste au niveau de la simple l’intention.

Être un « retardataire chronique » ne signifie pas  que l’on ne fait rien ! Au contraire, nous sommes pris d’une véritable frénésie d’activités… Mais pas celles qui feraient la différence !

Dans un de ses articles, Turn Inspiration Into Action, Léo Babauta explique  comment il a surmonté la procrastination et mis en oeuvre de nombreux projets.

J’y retrouve les principes que j’utilise quand, sur certains projets, je me voie rattrapée par Miss Procrastination.

Arrêter de se donner des bonnes excuses pour ne pas faire

Léo Babauta explique :

« Je me souviens d’un paquet de fois où j’ai vraiment été inspiré par quelque chose, mais où je ne suis ensuite pas passé à l’action. Je voulais courir un marathon, faire un triathlon, écrire un livre, lancer un blog, perdre du poids, me désendetter, commencer à me lever tôt, simplifier ma vie. Mais en fait je n’en ai rien fait.

J’étais occupé. J’étais fatigué. J’avais d’autres choses à faire. Mais ce n’étaient que des excuses.

« J’ai appris quelques trucs et astuces qui ont fonctionné pour moi, et en l’espace d’à peine un an, j’ai réalisé toutes ces choses que je viens de vous citer. »

Les principes anti-procrastination de Léo Babauta

  1. Dites à quelqu’un ce que vous allez le faire.
  2. Dégagez le temps nécessaire.
  3. Commencez aussi petit que possible.
  4. Engagez-vous vraiment.
  5. Ayez des aide-mémoire.
  6. Conscientisez le moment où vous évitez la tâche.

 

Dire à quelqu’un ce que vous allez faire

« Si vous ne faites qu’y penser, vous ne vous engagez pas . Cela n’arrivera pas. Commencez par vous lever et par en parler à quelqu’un près de vous, dès maintenant. Ou par envoyer un mail à quelqu’un, » explique  Léo Babauta

En ce qui me concerne, j’ai plusieurs groupes Mastermind dans lesquels les participants ont des projets divers et variés et nous nous informons réciproquement par courtes réunions Skype des ‘livrables » que  nous nous engageons avoir finalisés pour le prochain point d’étape.

Cette émulation collective fonctionne très bien et est très utile pour les solo-entrepreneurs ou les personnes en entreprise qui veulent faire avancer un projet extra-professionnel.

Récemment, j’ai faire découvrir les vertus de l’engagement à un ami qui travaille en entreprise à plein temps et qui désire finaliser un livre qu’il porte en lui depuis plusieurs années. Il me définit son objectif de la quinzaine et tous les 15 jours je l’appelle pour savoir ce qui s’est passé,  et lui faire clarifier ce qu’il doit modifier dans son organisation personnelle pour éventuellement réajuster.

Il m’avoue avoir écrit autant en un mois qu’en 3 ans précédemment…

Auparavant, il trouvait comme excuse principale qu’il n’avait pas le temps de se poser pour rédiger puisque très souvent en déplacement. Aujourd’hui, il rédige tout en mangeant à l’hôtel le soir… Il prend des notes télégraphiques sur son téléphone portable sur un sujet à aborder ou une phrase qui sonne bien dès qu’une idée surgit à l’improviste au cours de sa journée de travail…

Dégager le temps nécessaire.

« Beaucoup de gens font bel et bien l’étape 1 mais pas celle-ci. Même si c’est seulement pour 10 minutes par jour ; quand allez-vous le faire ? Après quel moment de votre routine quotidienne ?

Même si vous n’avez pas de routine établie, il y a des choses que vous faites tous les jours : vous réveiller, peut-être prendre une douche et/ou vous brosser les dents, prendre un petit-déjeuner ou un repas, allumer votre ordinateur, aller au travail ou à l’école, aller vous coucher, etc. Mettez-le sur votre calendrier, dès maintenant. »

L’idée est de se simplifier le passage à l’action en identifiant la séquence logique qui créera le plus de fluidité dans la réalisation de la tâche en rattachant la nouvelle tâche à des tâches routinières déjà bien installées dans votre vie.

Commencez aussi petit que possible.

Léo Babauta nous met en garde :

« La plupart des gens font l’erreur de trop s’engager, parce qu’ils sont super inspirés. Mais vous avez moins de chances de réussir si vous dites que vous allez faire du sport une heure par jour, ou apprendre une nouvelle compétence 2 heures par jour. Même 30 minutes par jour c’est trop. Commencez par 10 minutes. Ou 5. Ou 2, si vous êtes vraiment très occupé. Vous avez du temps pour 2 minutes par jour. » 

Nous retrouvons le principe Kaizen, dont j’avais parlé il y a quelques années dans un article inséré sur Coaching Avenue, Kaizen, le principe de l’amélioration constante appliqué au développement professionnel et personnel.

S’engager vraiment.

« La plus grande cause d’échec pour la plupart des gens est qu’ils ne s’engagent pas vraiment. Vous en parlez à quelqu’un, et vous pensez que vous vous êtes engagé, mais ce n’est pas le cas. Si vous êtes réellement engagé, écrivez-le sur votre blog (ou lancez-en un). Postez-le sur Facebook ou Twitter. Parlez-en à 100 personnes. Mettez-y de l’argent. Dites que vous chanterez en public si vous échouez. Faites en sorte de devoir rendre des comptes aux gens.

Avoir des aides mémoire

« C’est facile d’oublier quand vous démarrez ».

C’est pourquoi Léo Babauta nous conseille :

 » Si vous voulez faire 10 minutes de course après le réveil, vous avez besoin d’un chose qui vous assure de ne pas oublier : mettez vos chaussures de course juste à côté de votre lit ou devant votre porte, avec les affaires de course posées pas loin. Ou dormez avec vos affaires de course. Mettez un gros panneau à un endroit où vous ne pourrez pas le manquer. Utilisez des post-it, collées à votre ordinateur. Les rappels sur ordinateur et sur votre téléphone fonctionnent bien aussi. »

Conscientiser le moment où vous voulez éviter la tâche.

« Il y aura un moment (et même un tas de moments) où vous penserez « Oh, je ferai ça demain. »

Comme l’explique Léo Babauta :

« C’est le genre de moments que vous ne devez pas laisser passer sans rien faire.

Arrêtez-vous, et restez simplement assis là pendant un moment, sans aller sur votre ordinateur, simplement à vous centrer sur ce qui se passe en vous. De quoi avez-vous peur ? Qu’est-ce qui vous arrête ? Il y a un inconfort que vous tentez d’éviter ?

 À la place, souriez, et commencez. Faites-le et profitez de l’instant. Vous allez l’adorer ! »

En résumé, engagez-vous !

Indiquez dans les commentaires ci-dessous ce sur quoi vous vous engagez.

 

Illustration :  adaptation de Flickr / Emilie Ogez / Procrastination Meter

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Brigitte Roujol est la fondatrice des sites HORIZOOM et COACHING AVENUE. Elle se considère comme un Esprit Renaissance du 21ème siècle. Elle a en effet eu de multiples vies professionnelles, se réinventant régulièrement. Aujourd'hui, un pied en entreprise, un pied à l'extérieur, elle est consultante en créativité, innovation, spécialiste de la réinvention (de soi, de modèle économique), auteur, coach d'Esprits Renaissance et d'Innovateurs, et maître-verrier à ses heures perdues... Pour la contacter

Laisser un commentaire