Youtubeur ou Youpreneur, quelle est la différence ?

0
Partager cet article :

Chris Ducker , créateur de l’expression Youpreneur expliquait ce concept dans une interview que nous venons de traduire.

Dans une vidéo, Olivier Roland infopreneur français bien connu précise le concept en parlant de son propre cas. Est-il un Youtubeur ou un Youpreneur ?



Transcription de la vidéo d’Olivier Roland

« Parfois quand les gens viennent chez moi et qu’ils voient le trophée YouTube que vous recevez quand vous atteignez 100 000 abonnés, la question inévitable qu’ils posent, c’est : « Donc, tu es Youtubeur ? », raconte Olivier Roland.

Question à laquelle je réponds : non, je suis Youpreneur.

La différence entre les deux, Youtubeur et Youpreneur, est fondamentale.

Elle explique aussi un phénomène qui se retrouve chez tous les Youpreneurs par rapport aux Youtubeurs et qui fait que les gens se posent des questions notamment dans les commentaires, à savoir : « Olivier, pourquoi tu as aussi peu de vues par rapport à ton nombre d’abonnés ? »

La réponse tient en partie dans cette distinction entre Youpreneur et Youtubeur.

Qu’est-ce que c’est que cette différence et en quoi elle est fondamentale ? Et aussi en quoi il est largement préférable, en tout cas, si vous êtes entrepreneur et que vous voulez avoir un vrai business, d’être Youpreneur plutôt que Youtubeur même si vous aurez beaucoup moins de vues ?

C’est ce qu’on va voir.

Ce qui est intéressant, c’est que la différence entre ces deux statuts se retrouve aussi entre deux autres statuts qui, eux, datent de beaucoup plus longtemps.

C’est la différence entre ce que j’appelle les blogueurs journalistes et les blogueurs entrepreneurs.

J’ai eu la chance de faire partie des tout premiers blogueurs entrepreneurs en francophonie et j’ai tellement été choqué par à quel point le modèle de blogueur entrepreneur était beaucoup plus efficace que du blogueur journaliste que je me suis lancé dans une mission pour partager ce modèle avec le monde francophone.

C’est ça qui m’a donné l’idée de lancer à la fois le blog Blogueur Pro et la formation Blogueur Pro parce qu’avant 2009, l’écrasante majorité des blogueurs qui gagnait de l’argent avec leurs blogs en francophonie étaient des blogueurs journalistes.

La différence entre blogueurs journalistes et blogueurs entrepreneurs est simple.

Les blogueurs journalistes parlent avant tout des news, d’actualité. Ça, c’est le premier point fondamental chez eux.

Et deuxièmement, ils utilisent majoritairement deux systèmes de monétisation qui sont la publicité et les articles sponsorisés.Les articles sponsorisés, c’est quand vous êtes payés par une marque pour parler favorablement d’un produit. Et vous avez deux corollaires assez négatifs par rapport à ce business model.

Le premier, c’est que quand vous parlez d’actualité en permanence, le problème, c’est que votre contenu expire rapidement.

Si vous arrivez sur un blog de blogueurs journalistes trois ans après sa création, malheureusement, vous n’allez pas être tenté d’aller fouiller dans les archives parce que 90, 95 % du contenu publié n’a plus aucun intérêt.

À qui ça peut intéresser de lire des news, de ce qui s’est passé il y a six mois, il y a un an, il a trois ans ?

Le travail que vous faites ne s’accumule pas et ne finit pas par travailler pour vous.

Egalement le deuxième corollaire, c’est que la publicité, c’est le pire moyen de gagner de l’argent en ligne parce que vous êtes dans un maillon extrêmement éloigné et accessoire de la chaîne de vente. Du coup, vous gagnez des peanuts puisque la pub, c’est super important pour vendre des produits. Il n’empêche qu’il y a des milliers d’autres blogueurs et aussi Youtubers via lesquels on peut faire de la pub.

Si demain, vous disparaissez, ce n’est pas ça qui va perturber la chaîne de communication.

Et aussi la pub, ce n’est quand même pas très efficace au niveau individuel. Il faut beaucoup de gens qui cliquent pour arriver à faire des ventes.

Le corollaire, c’est que vous ne gagnez que quelques centimes à chaque fois que quelqu’un clique sur une pub. Il vous faut un trafic gigantesque pour pouvoir gagner correctement votre vie.

Ça, c’est le modèle des blogueurs journalistes.

Les esprits les plus aiguisés parmi vous ont pu voir déjà les ressemblances avec le business model du Youtubeur même si, bien sûr, il y a des différences.

L’exemple typique de ce blogueur journaliste à la belle époque, c’était Éric Dupin du blog Presse-Citron.

Presse-Citron, c’est toujours comme ça aujourd’hui, c’est quasiment que de la pub. L’essentiel de revenus, c’est publicités et articles sponsorisés. Articles sponsorisés, c’est une autre manière de dire placement de produit bien évidemment.

C’est déjà une manière un peu plus pertinente et efficace du point de vue de l’efficacité économique de gagner de l’argent, mais ça pose quand même des problèmes.

Déjà, vous êtes encore très loin dans la maille de la chaîne de valeur et vous n’êtes pas payé énormément. Puis, il y a des problèmes d’indépendance et d’image que vous devez gérer par rapport à votre communauté.

Le blogueur entrepreneur, lui, prend ces deux fondamentaux du blogueur journaliste et fait complètement l’opposé.

Il va se focaliser sur la création de contenu sans date d’expiration. C’est-à-dire que dans 3, dans 4, dans 5 ans, son contenu sera toujours aussi pertinent que quand il a été publié pour la première fois.

Ça fait une différence énorme sur le long terme.

Imaginez que vous tombez sur un blog écrit par un blogueur entrepreneur trois ans après qu’il a été lancé, l’essentiel des articles est toujours pertinent. Vous pouvez aller plonger dans les archives et en tirer de la valeur.

Est-ce que vous voyez la différence énorme alors qu’il y a eu la même quantité de travail à la base pour créer ces articles ?

Ces articles n’apportent pas seulement de la valeur aux gens qui fouillent dans les archives, mais aussi à tous les gens qui arrivent via Google directement sur ces articles.

Il y a quelque chose de magique qui se produit. C’est que tout le travail que vous avez fait commence à travailler pour vous et finit par s’accumuler dans une courbe ascendante qui peut être exponentielle d’ailleurs, ce qui fait qu’au bout d’un moment, vous pouvez lever le pied et laisser le blog travailler pour vous.

Et la deuxième chose que les blogueurs entrepreneurs font, c’est se baser sur deux sources de monétisation très différentes de celles des blogueurs journalistes et beaucoup plus efficaces.

La première, c’est l’affiliation. C’est-à-dire qu’ils vont parler de produits, mais ils ne vont jamais se faire payer par les marques pour en parler.

Comment ils sont rémunérés par rapport à ça ?

C’est simple. Ils vont donner leur avis sur un produit et ils vont mettre un lien affilié qui permet aux gens qui le souhaitent d’aller acheter le produit.

A chaque fois que quelqu’un clique sur le lien et achète réellement le produit, ce blogueur touche ce qu’on appelle une commission d’affiliation qui est un pourcentage sur les ventes sans que ça augmente le prix d’achat pour le client.

En général, on gagne beaucoup plus d’argent avec l’affiliation que les articles sponsorisés.

Il peut y avoir un problème d’indépendance. C’est toujours très important. Et ça, c’est un conseil que j’ai vraiment à cœur et que je répète à chaque fois : ne parlez que des produits que vous pourriez recommander à votre mère, ou en tout cas, que vous recommanderiez à votre mère si elle était intéressée par le sujet.

Bref, ne parlez pas des produits que vous n’appréciez pas personnellement et que vous n’avez pas testés.

L’affiliation marche mieux en général parce que vous êtes un peu plus proche dans la création de valeur.

Là, vous n’envoyez pas juste des clics, vous envoyez des clients. C’est tout à fait différent. Vous êtes beaucoup plus proche de quelqu’un qui amène vraiment du business aux entreprises.

Pour être le plus proche possible de la création de valeur, la voie royale qui permet de véritablement gagner beaucoup d’argent, c’est de vendre vos propres produits et idéalement des produits qui sont dans la continuité de ce que vous offrez.

Si par exemple, vous avez un blog sur le judo, les gens qui viennent sur votre blog sur le judo, à la base, ils ne sont pas intéressés par la culture de fraises en montagne. Non, ils sont intéressés par le judo.

Si derrière, vous proposez un bonus du genre « 7 erreurs à ne pas commettre quand vous démarrez le judo pour avoir votre ceinture noire le plus vite possible », les gens qui vont s’inscrire à votre mailing list, pareil, ne vont pas être intéressés par les courses des hamsters nains du Pérou. Non, ils vont être intéressés par le judo.

Derrière, ils pourraient potentiellement être intéressés par une formation en ligne ou du coaching ou des ateliers physiques qui les aide à être de meilleur judoka.

C’est ce business model qui m’a permis d’avoir une entreprise au service de ma vie et qui a permis à des centaines de mes élèves d’avoir aussi un magnifique business tout en aidant des dizaines de milliers de personnes.

C’est quoi le rapport avec les Youpreneurs et les Youtubeurs ?

C’est la même chose. Les Youtubeurs ont un fonctionnement qui est très similaire à celui des blogueurs journalistes.

Ils ne vont pas parler des news en général et leur contenu est beaucoup plus en date d’expiration. Mais ce qui caractérise un youtubeur, à la base, c’est qu’il fait du divertissement.

Il n’y a rien de mal à faire du divertissement, mais il faut bien se rendre compte que c’est beaucoup plus difficile de gagner sa vie avec qu’en résolvant les problèmes importants que les gens ont.

En particulier, des problèmes qui les empêchent de réaliser des choses qui leur tiennent à cœur.

Le point commun entre les blogueurs journalistes et les Youtubeurs, c’est qu’ils se basent à fond sur la publicité et les placements de produits. C’est la pire manière de gagner de l’argent au monde.

Cette chaîne fait à peu près 400 000 vues par mois. Je peux vous garantir que mon entreprise fait beaucoup plus que ce qu’un youtubeur avec 4 millions de vues par mois fait.

Je ne sors pas ça de mon chapeau. Déjà, il y a plein d’articles qui parlent des revenus des youtubeurs. Puis, j’ai eu la chance de discuter avec au moins un Youtubeur qui a ce type de chiffre et qui m’a partagé ses revenus.

Par contre, le gros problème quand vous êtes Youpreneur, c’est que vous êtes en train d’éduquer les gens. Vous leur partagez des solutions pour qu’ils résolvent leurs problèmes et qu’ils atteignent les objectifs qui leur tiennent à cœur.

Ça les intéresse. Mais en même temps, ça demande un truc que peu de personnes sont prêtes à faire, à savoir du travail.

Ce qui se passe, c’est que la personne tombe sur une chaîne Youtube qui partage des solutions pour l’aider à atteindre des objectifs qui lui tiennent à cœur, il se dit : « waouh, c’est super, je m’abonne ».

Il commence à regarder quelques vidéos et, au bout de quelques jours, il y a toujours le travail à faire, il faut quand même manger.

La personne rentre après une journée difficile de travail, elle se met devant Youtube. Et là, elle se dit : il y a machin, truc qui vient de sortir une vidéo. Apparemment, ça a l’air intéressant pour pouvoir résoudre mon problème.

Il a ce gars-là que j’aime beaucoup qui vient de sortir une vidéo pour rigoler, on va se marrer un peu.

Puis, une heure plus tard, ils sont toujours en train de regarder des vidéos de divertissement.

Et ça, c’est un facteur très important qui explique la disparité entre le nombre d’abonnés et le nombre de vues chez tous les Youpreneurs. Il n’y a pas d’exception à ça.

La seule exception possible, c’est si le Youpreneur met du divertissement dans ses vidéos. Dans ce cas-là, oui, s’il y a du divertissement, on peut avoir une bonne corrélation entre le nombre d’abonnés et le nombre de vues. En tout cas, un ratio qui est similaire ou plus proche de ce que les vrais youtubers ont.

Et ça, c’est une véritable fenêtre sur l’âme humaine.

Vous savez si vous me suivez depuis un certain temps que j’aime bien donner des défis dans mes vidéos et qu’à chaque fois, je vous dis : « Je vous rappelle qu’on est sur la chaîne des gens qui se bougent et pas sur la chaîne des gens qui font semblant de se bouger. Donc, si vous faites partie des gens qui se bougent, laissez un commentaire pour me dire comment vous allez accomplir ce challenge. Et comme d’habitude, hallucinez entre le nombre de vues qu’a la vidéo et le nombre de commentaires et vous comprenez que la majorité des gens n’agissent pas ».

Si je vous dis ça, c’est parce que c’est vrai.

Bien sûr, je ne suis pas en train de dire aussi que c’est le seul facteur. Je peux aussi m’améliorer dans la production de mes vidéos, dans peut-être la constance, dans la qualité, dans différentes choses. Mais ceci est un facteur très important qui explique cette disparité.

Mais en même temps, ce n’est pas très important parce que je vous pose la question : qu’est-ce que vous voulez ?

Est-ce que vous voulez avoir des vidéos qui font des millions de vues, mais qui derrière vous font à peine gagner le Smic ou vous voulez des vidéos qui ne font que quelques milliers de vues et qui ont un ratio beaucoup plus défavorable entre le nombre d’abonnés et le nombre de vues, mais derrière un business qui vous permet de gagner confortablement votre vie et d’être libre puisque vous allez être complètement indépendant géographiquement et vous allez pouvoir inspirer moins de personnes, mais des gens plus qualifiés qui vont être plus à même de se bouger ?

Moi, en tout cas, ça fait longtemps que j’ai fait le choix et c’est pour ça que je dis fièrement que je ne suis pas un Youtubeur, mais un Youpreneur.

Et vous, les rebelles intelligents, qu’est-ce que vous voulez être ? Un Youpreneur ou Youtubeur ?

Si vous voulez devenir Youpreneur, sachez que le contenu en vidéo, c’est très bien, mais il faut toujours penser encore aujourd’hui au contenu texte et même aussi audio.

N’oubliez pas que Google reste le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde devant Youtube et qu’aujourd’hui, si vous ne publiez que sur Youtube, Instagram et Facebook, Google, vous n’allez quasiment rien à voir de ce moteur de recherche. Il faut toujours publier du contenu texte.

Article connexe paru sur Horizoom

Le concept de Youpreneur par Chris Ducker


Source originale de la vidéo : La chaine Youtube d’Olivier Roland

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Le site Horizoom.com accueille des articles invités susceptibles d'intéresser les Esprits Renaissance, Multipotentiels et Entrepreneurs de soi. Pour connaitre la politique de publication, voir page Articles invités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.