Bannissez la liste de voeux, la fameuse « Bucket List » !

0
Partager cet article :

Léo Babauta appelle à bannir la liste de voeux, la fameuse « Bucket List », les 1.000 choses à faire, à vivre, à expérimenter avant de mourir, des objectifs de vie, que tant d’auteurs en développement personnel invitent à rédiger.  Babauta nous explique son analyse dans The Anti-Bucket List et nous invite à une autre approche. Le texte qui suit en est la traduction.


Texte de Léo Babauta

Avez-vous déjà fait une liste de vœux ? Du genre « tout ce que j’aimerais faire et voir avant de mourir ». Je trouve cela terriblement attractif. J’adore lire les listes de vœux des autres gens, et créer la mienne.

Mais voici ce qui arrive quand vous faites une liste de vœux :

  • Vous faites peser un très lourd fardeau sur vous-même pour vous pousser à accomplir tout ce qui est sur cette liste. Comme si nous n’avions pas déjà assez de choses à faire sur notre todo liste !
  • Si vous n’arrivez à réaliser ce qui est sur votre liste, vous vous sentez coupable ou frustré.
  • Si vous y parvenez, il est fort probable que vous courez après des activités peu significatives. Elles figurent généralement sur cette liste simplement parce que ces activités vous paraissaient à première vue « sympas ».

En réalité, la plupart des choses que nous mettons sur nos listes de vœux ne sont que des idées qui nous passent par la tête, sans aucun lien avec la moindre idée de signification globale.

Nous mettons des trucs comme « sauter en parachute », « apprendre à faire du surf », « visiter la forêt amazonienne », et « s’embrasser sous la pluie ».

Bucket_list_susan_SontagCe sont toutes d’excellentes activités en soi, mais nous listons rarement des choses comme « changer la vie de quelqu’un », « trouver un travail significatif dans lequel je m’épanouirais », ou « montrer de la compassion envers ma famille ».

Pourquoi nous mettre la pression pour accomplir toute une liste de trucs qui ne sont même pas significatifs ?

Pourquoi nous sentir coupable de ne pas y arriver ?

Pourquoi ne pas nous en débarrasser ?

La vie n’est pas une grande liste de choses à faire, pas plus qu’elle ne sert à optimiser toutes les choses que nous faisons dans la vie. (Léo Babauta)

Les choses les plus incroyables sont juste en face de nous, exactement là où nous sommes. En ce moment même.

Nous n’avons pas besoin d’aller où que ce soit, de profiter de paysages incroyables ou de faire des activités trépidantes pour avoir une vie merveilleuse.

Et nous pouvons faire un travail significatif maintenant, là où nous sommes.

À quoi ressemblerait une liste plus courte d’activités significatives ? Que contiendrait votre anti-liste de vœux ?

Et si vous ne savez pas ce qui est significatif et important pour vous, n’est-ce pas justement ce que vous devriez viser au lieu de je ne sais quelle liste de vœux ?

Articles connexes parus sur Horizoom :

Ecrire sa Bucket-List de multipotentiel

Les 101 objectifs de vie de Jack Canfield

Auteur : Léo Babauta (19 mars 2015)

Cet article est une traduction de l’article The Case for Caring About Your Work  de Léo Babauta. En savoir plus sur Léo Babauta via son blog zenhabits.net ou son site leobabauta.com

Son ouvrage The Power of Less a été traduit en français par L’art d’aller à l’essentiel  et publié aux Editions Leduc-s.

Traduction Brigitte pour Horizoom

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Le site Horizoom.com accueille des articles invités susceptibles d'intéresser les Esprits Renaissance, Multipotentiels et Entrepreneurs de soi. Pour connaitre la politique de publication, voir page Articles invités

Laisser un commentaire