La quête de carrière et de vocation de Dan Millman

0
Partager cet article :

Dan Millman est un sportif et écrivain américain,  principalement connu pour son autobiographie romancée : Le Guerrier Pacifique qui fut un best-seller dans la catégorie spiritualité et développement personnel.

Pendant qu’il faisait ses études à l’université de Californie à Berkeley, Dan Millman fut champion du monde de gymnastique au trampoline et concurrent international toutes disciplines. Il a enseigné la gymnastique, la danse, les arts martiaux, le yoga, ainsi que d’autres formes d’entraînement psychophysique à Stanford University, U.C. Berkeley, et à Oberlin College et exercé bien des métiers différents comme nous allons le voir !

Le Guerrier pacifique (Way of the Peaceful Warrior), publié en 1980 a été adapté au cinéma par Lions Gate Film en 2005 avec Nick Nolte dans le rôle de Socrate.

Aujourd’hui, Dan Millman continue à écrire, à enseigner la voie du guerrier pacifique et à faire des conférences dans tout le pays.

Ma quête d’une carrière et d’une vocation n’a pas été sans détours, nous explique-t-il.

« Après avoir obtenu mon baccalauréat, j’ai vendu de l’assurance-vie à Los Angeles pendant deux mois, jusqu’à ce que je me fasse offrir un poste d’entraîneur chef à l’université Standford.

Après un fructueux mandat de quatre ans, j’ai été invité à me joindre au corps professoral de l’Oberlin College. J’avais l’impression de vivre une vie  de rêve sur le plan professionnel, d’abord entraîneur chef à 22 ans puis professeur à l »université jusqu’à ce que je décide de retourner à Berkeley pour enseigner dans un institut de spiritualité durant  6 mois.

Ma vie a alors changé considérablement. j’ai enseigné la gymnastique à temps partiel au YMCA de Berkeley (trois mois), j’ai été chômeur (deux mois), puis j’ai failli m’engager dans la marine, mais je me suis retrouvé  dans une communauté spirituelle (sporadiquement  durant huit ans), période pendant laquelle j’ai travaillé comme secrétaire dactylo (congédié après quatre mois), enseigné dans un petit studio de gymnastique à San Francisco (six mois), déménagé à Atlanta pour entraîner une équipe de jeunes gymnastes féminines (neuf mois), entamé des études universitaires en psychologie en Californie (quatre mois), commencé un cours de sténographe judiciaire à San Francisco (six mois), donné un cours d’arts martiaux et de gymnastique acrobatique au YMCA de Berkeley (trois mois), été entraîneur de gymnastique féminine à l’UCLA (deux ans), avant de retourner à l’Oberlin College (deux ans) où ma conjointe Joy travaillait comme directrice des dortoirs et où j’ai écrit la version finale du Guerrier pacifique.

L’édition étant épuisée peu après la publication du livre, je suis retournée dans la région de la baie de San Francisco. J’ai trouvé un emploi temporaire de saisie de données à la Banque d’Amérique, puis j’ai passé les onze mois suivants à faire du traitement de texte pour une firme de gestion, avant d’occuper deux emplois de dactylo : le premier le matin, de 5 heures à 8 heures 30, et le second dans la journée de 9 heures à 17 heures.

Ces longues journées au travail ont duré huit mois, jusqu’à ce que je décroche un poste d’administrateur, contrat qui a duré un an. Ensuite, j’ai lancé en 1983 mon entreprise d’entraîneur personnel en conditionnement physique.

Ce n’est qu’en 1984, j’avais alors 38 ans, après la première réimpression du Guerrier pacifique, et une fois que le bouche à oreille a commencé à le faire connaître que j’ai créé quelques programmes audio et commencé à donner des ateliers sur le thème du guerrier pacifique.

J’avais enfin découvert ma carrière et ma vocation : écrire, enseigner et donner des conférences.

On dit qu’il faut 10 ans pour devenir « un succès instantané ». Dans mon cas, il a fallu seize ans d’expérimentation et d’incertitude, c’est à dire que j’ai barboté jusqu’à ce que j’apprenne à nager.

Avec le recul , je constate que ces années de quête étaient une période nécessaire d’introspection et d’investigation de qui je suis.

« Dans notre quête pour pour trouver  carrière et vocation, nous sommes comme des automobilistes qui avancent dans le noir : nous ne pouvons voir plus loin que le rayon des phares de notre voiture. le temps aidant, plus nous nous comprenons, plus nous pouvons orienter correctement notre trajectoire.

Voilà pourquoi la connaissance de soi est probablement au coeur de la sagesse… et la sagesse se gagne avec le temps. »

 

 

 Illustration : Dan Millman / peacefulwarrior.com

 

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Brigitte Roujol est la fondatrice des sites HORIZOOM et COACHING AVENUE. Elle se considère comme un Esprit Renaissance du 21ème siècle. Elle a en effet eu de multiples vies professionnelles, se réinventant régulièrement. Aujourd'hui, un pied en entreprise, un pied à l'extérieur, elle est consultante en créativité, innovation, spécialiste de la réinvention (de soi, de modèle économique), auteur, coach d'Esprits Renaissance et d'Innovateurs, et maître-verrier à ses heures perdues... Pour la contacter

Laisser un commentaire