32 façons de se faire de nouvelles relations à des séminaires quand on est introverti

0
Partager cet article :

Dans un de ses articles, « 32 Ways to Easily Make New Friends at Live Events », (32 façons d’entrer en contact avec des inconnus à des séminaires), Scott Dinsmore, auteur du blog ‘Live Your Legend’  donne ses conseils pour réseauter facilement et se faire de nouvelles relations  à l’occasion  de séminaires ou événements quand on est plutôt de nature introvertie.

Voici ses principaux conseils :

Pendant l’événement

1. Considérer les inconnus comme des amis que vous n’avez pas encore rencontrés.

Si vous avez choisi de vous rendre à un événement, séminaire ou rassemblement qui est cohérence avec qui vous êtes, les gens que vous êtes sur le point de rencontrer sont des personnes ayant forcément des croyances et des idées en commun avec vous.

Et considérer les inconnus comme des amis en devenir vous permet de trouver la bonne façon d’interagir avec eux. Avec de bons amis, nous écoutons, nous essayons d’aider, de faire les introductions auprès d’autres personnes, nous cherchons à nous souvenir de leurs noms.

Nous parlons aussi de nos passions communes….Nous ne cherchons pas à dominer la conversation, ou à vendre notre produit ou à vanter notre site web…

Scott Dinsmore

Scott Dinsmore

2. Garder à l’esprit qu’il y a une opportunité cachée dans toutes les conversations.

Scott explique : « J’ai assez d’expérience en sérendipité pour savoir que chaque nouvel événement ou interaction a le potentiel de mener à un nouvel ami, à un partenaire ou à une idée. « 

3. Réaliser que tout le monde a aussi peur que vous !

Tout le monde a des appréhensions et un sentiment de solitude quand il rentre dans une salle remplie d’inconnus. C’est tout à fait naturel. Votre situation n’ est pas particulière. C’est normal.

« Dès que vous réalisez que vous êtes dans la même situation que tout le monde, les  nouveaux visages vous paraissent  beaucoup plus accueillants. »

4. Chercher à aider les autres.

Bien sûr que vous voulez rencontrer des gens pour vous aider à construire votre projet personnel, mais la vraie connexion avec autrui se construit à partir du moment où vous vous souciez véritablement d’être au service des gens autour de vous.

Si ce n’est pas votre intention, alors vous êtes au mauvais endroit et la plupart de vos efforts seront vains !

Raisonnez valeur ajoutée pour les autres. Les gens le sentent et vos conversations et vos résultats seront d’autant plus riches.

Avant l’événement, préparer la rencontre

Comme le souligne Scott Dinsmore, pouvoir tirer le meilleur parti d’un événement en direct commence bien avant d’y participer, dans les jours ou les semaines qui précèdent.

5. Identifier les personnes que vous souhaitez rencontrer.

Il est très probable que les rencontres les plus importantes seront celles avec des personnes que vous n’aviez pas prévu de croiser. Mais vous aurez malgré tout à coeur de vous créer autant de chances que possible de faire des rencontres signifiantes.

Scott Dinsmore conseille de noter les noms et de prendre quelques notes sur les personnes que vous connaissez qui seront présentes et avec lesquelles vous souhaiteriez échanger.

Ce qui suppose de faire des recherches sur leurs projets en cours et de savoir ce que vous voulez dire quand vous arriverez à échanger avec elles.

Quelle idée pourriez-vous partager ? De quoi pourriez-vous sincèrement et personnellement les remercier , en terme d’inspiration ? Gardez ces notes sur vous lors de l’événement.

Vous pouvez également préparer une liste Twitter de sorte que vous pouvez les suivre et interagir avec eux lors de l’événement.

6. Tendez la perche à l’avance

Envoyez des messages courts à l’avance. Dites-leur qui vous êtes, faites-leur savoir que vous êtes excité à l’idée de les rencontrer et précisez leur comment et quand vous espérez les croiser.

Rédigez un très court email et faites un suivi avec quelques tweets  afin qu’ils puissent associer votre visage avec le nom et le message.

A l’arrivée lors de l’événement

Voici ce qu’il faut faire une fois que vous franchissez la porte …

7. Sourire

Scott Dinsmore rappelle « Cela paraît évident et je ne devrais pas à avoir à le rappeler, mais c’est trop facile d’oublier lorsque vous êtes plongé dans un nouvel environnement. Les sourires sont contagieux. Ils inspirent la confiance. Ils incitent les personnes à entrer en lien. »

Tout sourire est mieux que rien du tout, mais évitez malgré tout de sourire comme un clown qui aurait été privé d’échanges pendant un siècle.

8. Respecter la règle des 3 secondes

Scott explique : « Ceci est votre règle de Paréto, la règle des 20/80 – cela conduira à plus d’interactions que tous les autres conseils réunis. La règle est simple: Quand vous voyez quelqu’un d’intéressant à qui parler, vous avez trois secondes pour aller à sa rencontre et lui dire bonjour. Attendre plus longtemps et vous risquez de trop intellectualiser votre rencontre, de continuer à réfléchir à ce que vous allez lui dire et donc de ne jamais l’approcher. »

Pas sûr de quoi lui dire? Peu importe. Tout est mieux que rien, car cela vous fait émerger d’un océan de visages inconnus. Vous devenez  à ses yeux  une personne réelle avec une histoire (qui a en plus eu le courage de lui dire bonjour).

Si elle est une personne que vous avez toujours voulu rencontrer, vous aurez au moins été en mesure de la remercier de son travail et de lui exprimer comment elle vous a impacté positivement.

9. S’entraîner

La règle des 3 secondes est valable non seulement pour les personnes que vous reconnaissez mais également pour engager la conversation avec toute personne qui a l’air intéressante.

Au début, appliquez cette règle à tout le monde, quand il n’y a rien en jeu. Prenez le comme échauffement pour une prochaine grande conversation. Cela renforce la confiance.

10. Prendre des notes de vos échanges.

Notez les noms et les détails importants immédiatement après avoir rencontré quelqu’un.

« Je garde une liste dans mon iPhone, explique Scott Dinsmore. Vous pouvez même le faire pendant votre conversation aussi longtemps que vous leur dites ce que vous faites – Vous montrez que vous vous souciez vraiment de vous souvenir de leur nom et de noter quelque chose d’intéressant qu’ils ont mentionnés. Ils vont probablement être flattés.

Mieux vaut utiliser un carnet que le téléphone afin qu’ils ne s’imaginent pas que vous êtes inattentif à ce qu’ils disent. »

Vous serez plus à même de vous souvenir des échanges  et de mentionner quelque chose de significatif  dans le suivi des échanges une fois l’événement terminé.

11. Mémoriser les noms

Personne n’est bon à mémoriser les noms avant de faire un effort !

Scott  Dinsmore donne quelques astuces : « Répétez leur nom. Écrivez-le. Présentez-les à quelqu’un d’autre. Imaginez un ami qui a le même nom. Si vous avez oublié, il suffit de demander à nouveau. Vous pouvez les présenter à un ami sans mentionner le nom de la nouvelle personne, de sorte qu’ils répéteront leur nom.  Puis répétez leur nom dès que vous les recroisez. Entendre leur propre nom donne aux gens l’impression d’être particuliers, notamment lorsque cela vient de quelqu’un dont ils ne s’attendaient pas à ce qu’il mémorise leur nom. »

Mais a contrario, ne vous attendez pas à ce que les autres se rappellent de votre nom. Facilitez-leur la tâche en leur rappelant rapidement votre nom la prochaine fois que vous les rencontrez, surtout si vous les avez rencontrée qu’une seule fois ou si c’est une connaissance lointaine que vous n’avez pas vu depuis longtemps.

Et comme le conseille Scott :

« Ne dîtes surtout pas quelque chose comme « Vous vous souvenez de mon nom? » ou « Je parie que vous ne vous souvenez pas de moi. » Je suis surpris par combien de fois j’entends ce genre de maladresse relationnelle. Le résultat est que la personne à qui vous vous adressez se sent prise en défaut et n’apprécie pas. Les gens oublient, c’est normal. Soyez aimable à leur égard. »

12. Prendre des photos.

« J’adore prendre des photos avec des gens que je rencontre. C’est une façon amusante de me souvenir des personnes », suggère Scott

13. Organiser une réunion en petit groupe.

« Invitez quelques nouveaux amis à dîner ou pour boire  pour échanger ou faire un mini-atelier d’entraînement. Ou en vous y prenant suffisamment à l’avance, organisez une petite fête pour les gens que vous connaissez ou que vous souhaitez rencontrer. »

14. Maîtriser son « elevator pitch ».

Quel est votre énoncé en 30 secondes chrono  de qui vous êtes, ce que vous faites et pourquoi cela vous tient à coeur ?

« Ayez quelque chose de pointu et concis à dire, mais soyez prêt à le modifier pour l’adapter à la personne à qui vous parlez. Et partagez-le avec une certaine excitation ! », précise Scottt

15. Savoir ce que vous voulez dire à ceux que vous voulez rencontrer.

Faites vos devoirs à la maison afin que vous ne soyez pas pris au dépourvu quand vous vous cognez dans votre idole dans les toilettes.

Que voulez-vous leur dire pour les remercier ? Quelle connaissance avez-vous en commun ? Quelle idée souhaitez-vous partager ? Comment pouvez-vous les aider dans leur travail ?

16. Trouver rapidement un terrain commun.

Créer une relation, c’est trouver les choses que vous avez en commun aussi vite que possible. Cela peut être des amis communs, des villes, des voyages, des idées, des entreprises, des craintes…  Participer au même événement signifie que vous avez déjà quelque chose en commun ! Partez-de là !

17. Bien connaître vos propres histoires.

Mieux vous aurez identifié et formalisé vos propres expériences, plus vous aurez de chances de trouver rapidement des similitudes au fur et à mesure que vous posez des questions vos interlocuteurs et écoutez leurs histoires.

Scott Dinsmore suggère un intéressant exercice. Cela consiste à écrire une histoire vraie sur vous-même en 1 à 2 phrases pour chaque lettre de l’alphabet. Exemple  pour «A», vous pourriez dire que vous êtes allé en Afrique et que vous vous êtes fait charger par un éléphant.

« Bien sûr l’objectif n’est pas de raconter à tout le monde toutes vos histoires ! L’idée est au contraire d’avoir un filtre précis pour écouter les histoires de vos interlocuteurs , et identifier les liens qui vous relient. Cette technique rend  la conversation beaucoup plus mémorable », précise Scott Dinsmore.

18. Apprendre à poser des questions intéressantes et stimulantes.

Faites ce que vous pouvez pour éviter les conversations de salon sans substance. Partagez vos passions. Posez leur des questions sur leurs aventures récentes ou ce qui les intéressent en ce moment. Dites-leur la même chose sur vous.

Surtout ne demandez pas: «Alors, euh, que faites-vous ? ». Trouvez des questions plus inspirantes !

Une des questions préférées de Scott est  «Quel est le projet qui vous excite le plus en ce moment ? »

« Les gens aiment être au côté  de gens qui sont passionnés par ce qu’ils font. L’énergie et la passion sont contagieuses. Cela déteint sur les personnes avec qui vous êtes. Mais ne dominez pas la conversation. Laissez-les parler plus que vous. »

Citation_Dale_Carnegie

 

Et Scott Dismore de citer Dale Carnegie,

 « Vous vous ferez plus d’amis en deux mois en vous intéressant sincèrement aux autres que vous ne pourriez en conquérir en deux ans en vous efforçant d’amener les autres à s’intéresser à vous. »

19. Se synchroniser

Si quelqu’un est calme et réservé, et que vous être plutôt extraverti  et excité, cela risque de le rebuter.  Accordez votre ton à leur propre ton. Votre but est que les gens se sentent bienvenus et en sécurité. Cela crée le rapport.

« Vous pouvez avoir une énergie contagieuse sans que les gens ne s’imaginent que vous êtes fou. »

20. Etre présent à la conversation

Si vous parlez à quelqu’un, soyez réellement présent à la conversation. Ne jetez pas un regard autour de la pièce à la recherche de personnes plus importantes.

« Encouragez les autres à parler d’eux – puis  écouter les et entendez réellement ce qu’ils disent. Faites-en un jeu d’écouter attentivement afin de détecter là où vous avez un terrain commun et où vous pouvez leur être utile. »

21. Eviter le téléphone contenance.

Ne vous mettez pas à l’écart pour consulter votre téléphone lorsque vous n’avez pas quelqu’un à qui parler.

« Laissez votre téléphone dans votre poche sur « ne pas déranger ». Chaque fois que vous remarquez que vous avez envie de le consulter juste pour vous donner une contenance  parce que vous vous sentez seul, utilisez ce signal comme un déclencheur pour appliquer la règle des 3 secondes, » suggère Scott.

22. Fixer une limite de temps.

Ceci est particulièrement important pour les personnes influentes qui sont constamment sollicitées.

« Trouvez un moyen d’entrer en contact, mais en étant respectueux de leur espace personnel.

Gardez à l’esprit qu’il est beaucoup moins gênant pour vous de décider de vous retirer que de les laisser essayer de s’extirper de votre conversation. »

23. Changer de place régulièrement

Contrairement aux autres, ne restez pas assis à la même place lors de chaque session et ne mangez pas ou ne restez pas dans la même zone tout au long du week-end.

Apparaissez dans des endroits différent et regardez qui d’autre vous pouvez rencontrer.

24. Profiter des transitions.

Entrer dans un lieu ou en sortir sont des moments naturels pour démarrer une conversation. Dites bonjour aux gens à côté de vous. Qui sait ? La femme dans l’escalier pourrait être votre future partenaire d’affaires !

25. Partager vos contacts et introductions.

« Une fois que vous avez rencontré quelqu’un, pensez aux autres personnes qui pourraient avoir intérêt à entrer en contact avec elle. Si vous voyez un groupe d’amis, présentez tout le monde et le nouveau venu. Convenez avec quelques amis que vous vous introduisez mutuellement aux autres personnes que vous rencontrez », suggère Scott

26. Etre l’hôte.

Comportez-vous comme si vous étiez l’organisateur. Si vous voyez quelqu’un de seul, allez le saluer. Faites en sorte que  quelqu’un d’autre se sente accueilli. Et vous serez tous les deux à avoir quelqu’un à qui parler !

Offrez de l’aide, des renseignements, des introductions, peu importe. Si vous vous dirigez vers la salle de restaurant, invitez les personnes à se joindre à vous.

« Il y a quelques années,  explique Scott Dinsmore, j’étais à un événement où je vis l’un de mes plus grands mentors, un auteur extrêmement connu qui était à la recherche d’un endroit pour manger – et je l’ai invité à se joindre à nous.  Gardez à l’esprit que personne ne veut se sentir seul. Montrez vous toujours accueillant. »

27. Partager des expériences uniques

Ce point est crucial. Le vrai lien se crée entre les sessions et après les journées de séminaires. Partagez des expériences uniques – par exemple se lever tôt pour une séance d’exercice, sauter dans la rivière ou aller sauter à l’élastique (si cela est votre truc). Manquez au besoin  une session pour avoir des échanges informels autour d’une bière avec de nouveaux amis, sortez et faîtes un peu la fête, restez tard, dansez….

« Ce sont les les à-côtés de la conférence qui vous amènent à baisser la garde et à transformer les connaissances en amis durables. Soyez créatif. Soyez un peu fou »,  préconise Scott.

Après l’événement

L’événement n’est que le début. C’est ce qui vient ensuite qui crée les amitiés durables..

28. Envoyer une note et y ajouter une certaine valeur.

Dans votre suivi, remercier les personnes pour quelque chose de spécifique et trouvez  une idée, un article, un exposé, un livre à partager,  quelque chose qui puisse aider votre interlocuteur en lien avec quelque chose qu’ils ont mentionné lorsque vous avez conversé. Faire chaque note unique et mémorable.

« Manifestez-vous dans les 24-48 heures, max. Si vous attendez plus, vous ne le ferez jamais ou il serez perdu. Envoyer un e-mail ou un message par la poste ou peut-être un tweet », conseille Scott Dinsmore

29. Maintenir la relation

Remerciez. Envoyez un message aux personnes qui vous ont laissé une bonne impression et dites leur pourquoi.

30. Ecrire au sujet des personnes rencontrées.

Scott explique sa stratégie : « Ces dernières années, je publie de courts messages à propos des événements auxquels je participe et insère des liens vers les gens qui m’ont appris quelque chose. Ensuite, j’inclus un lien dans mes followups. »

31. Trouver un moyen de vous connecter en temps réel dans les semaines qui suivent

Si vous vous souciez de créer une relation, prouvez-le .

Et pour terminer…

32. Etre soi-même  et permettre aux autres d’être eux-mêmes

Ceci est le conseil qui englobe l’ensemble du processus.

Scott Dinsmore attire votre attention sur le fait que « Lorsque vous êtes entouré de gens qui réussissent, il est facile de vouloir gonfler votre poitrine et de vouloir paraître quelqu’un que vous n’êtes pas. Le problème est que les gens ne sont pas dupes et cela tue la relation.

Soyez ouvert, vulnérable. Cela connecte bien mieux qu’une histoire de Superman.  De plus, en vous montrant unique, tel que vous êtes, vous incitez la personne avec qui vous échangez d’en faire de même. Faites cela et vous devenez inoubliable. »

En résumé

Arrêtez de vous inquiéter à propos de ce qu’il faut dire ou quoi faire. Soyez présent et souciez vous uniquement de la personne avec qui vous discutez.

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Brigitte Roujol est la fondatrice des sites HORIZOOM et COACHING AVENUE. Elle se considère comme un Esprit Renaissance du 21ème siècle. Elle a en effet eu de multiples vies professionnelles, se réinventant régulièrement. Aujourd'hui, un pied en entreprise, un pied à l'extérieur, elle est consultante en créativité, innovation, spécialiste de la réinvention (de soi, de modèle économique), auteur, coach d'Esprits Renaissance et d'Innovateurs, et maître-verrier à ses heures perdues... Pour la contacter

Laisser un commentaire