Comment se sentir plus heureux avec une vision globale

1
Partager cet article :
Notre humeur conditionne les modalités de notre traitement cognitif.

Plusieurs études montrent que, lorsque nous nous sentons heureux, nous évoluons dans un mode d’attention plus global !

Les chercheurs Gasper et Clore utilisent la métaphore de l’arbre et de la forêt : de bonne humeur, on voit plutôt la forêt et, de mauvais humeur, seulement les premiers arbres.

Humeur positive et vision large et globale

Ainsi, selon plusieurs études, une humeur positive favorise des traitements holistiques avec des comportements de curiosité ou d’approche.

Une humeur positive incite à avoir une vision plus globale et distanciée des choses. Il n’y a pas de danger à l’horizon et des programmes automatiques de décisions peuvent être utilisé sans risque apparent.

Humeur négative et vision réduitebg_picture1

Une humeur négative induirait davantage un traitement séquentiel et analytique associé avec des comportements d’évitement et une préférence pour les choses familières. 

De mauvais humeur, on chercherait donc davantage la petite bête.

Une humeur négative est d’une certaine façon indicatrice d’une méfiance envers l’environnement et par conséquent conduit à une analyse plus minutieuse et focalisée des informations qui pourraient s’avérer vitales.

 

Voir l’image globale pour se sentir plus heureux

Jean Philippe  Lachaux,  « Le cerveau attentif » explique

 En portant naturellement l’attention à des structures globales, nous simplifions la perception que nous avons du monde, de “notre” monde. Ce monde devient moins complexe et peut-être moins riche, mais plus gérable, avec une conséquence non négligeable sur notre humeur du moment: plusieurs études montrent que, lorsque nous nous sentons heureux, nous évoluons dans un mode d’attention plus global ! C’est ce que les Anglos-Saxons appellent “The Big Picture

Appplication à la vente

Par exemple dans une magasin, une humeur positive induite par un environnement agréable incitera à moins de délibération de comparaison ou d’hésitation pour le choix d’un article

Un consommateur de mauvais humeur sera beaucoup plus inquisiteur, méfiant, exigeant, à chipoter qu’un consommateur tout sourire.

Application pour les multipotentiels

Selon mon collègue Philippe Boukobza,  « cela nous aide à comprendre pourquoi de nombreux praticiens des outils visuels favorisant une image globale, prennent véritablement du plaisir à créer des cartes et apprécient aussi la découverte de différents types de cartes visuelles. Mais aussi à comprendre pourquoi nous aimons prendre du recul et contempler un paysage depuis un point culminant. »

Pour en savoir plus

Attending to the big picture: mood and global versus local processing of visual information, Gasper K, Clore GL.

An effect of mood on perceiving spatial layout par Cedar R Riener – Jeanine K Stefanucci -Dennis R. Proffitt

Sometimes Happy People Focus on the Trees and Sad People Focus on the Forest: Context-Dependent Effects of Mood in Impression Formation –  par Matthew Hunsinger – Linda Isbell – Gerald L Clore

Illustration : Flickr / montage de BR utilisant une oeuvre de qthomasbower

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Brigitte Roujol est la fondatrice des sites HORIZOOM et COACHING AVENUE. Elle se considère comme un Esprit Renaissance du 21ème siècle. Elle a en effet eu de multiples vies professionnelles, se réinventant régulièrement. Aujourd’hui, un pied en entreprise, un pied à l’extérieur, elle est consultante en créativité, innovation, spécialiste de la réinvention (de soi, de modèle économique), auteur, coach d’Esprits Renaissance et d’Innovateurs, et maître-verrier à ses heures perdues… Pour la contacter

Un commentaire

  1. Rétrolien: Vous accepter inconditionnellement | HORIZOOM

Laisser un commentaire