Procrastination : demain promis j’arrête !

4
Partager cet article :

Comment surmonter notre procrastination ?

Nous sommes tous confrontés, d’une façon ou d’une autre, à cette tendance à :

  • remettre systématiquement au lendemain des actions,
  • nous transformer en ce « retardataire chronique » qui n’arrive pas à se « mettre au travail »,

…. surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate. Une des causes les plus courantes de la procrastination provient en effet de ne pas « aimer » une tâche en particulier. Un procrastinateur chronique repousse au dernier moment la tâche qui l’indispose.

Le processus de procrastination ressemble à ceci :

  • Vous devez faire une tâche, qui ne vous attire pas,
  • Vous reportez une première fois sans raison réellement valable, genre « Il fait beau aujourd’hui, ce serait dommage de ne pas en profiter ! Je le ferai demain.. »
  • Vous culpabilisez car vous n’avez pas fait ce que vous aviez à faire ;
  • Mais vous trouvez a posteriori des excuses ;
  • Vous reportez encore ;
  • Vous continuez à reporter malgré tout ;
  • Vous finissez par faire la tâche..
  • Parfois vous la commencez sans la terminer…
  • Parfois vous ne la terminez jamais…
  • Et souvent, vous payez les conséquences de votre procrastination,
  • Dans  tous les cas, vous vous sentez coupable et vous vous jurez de ne plus procrastiner,
  • Mais vous recommencez.

 

La procrastination peut finir par avoir des conséquences négatives, un impact professionnel important.

  • Majoration pour impôts payés tardivement,
  • Dossier bâclé faute de temps qui donne une mauvaise image de votre compétence….
  • Autre exemple, mon neveu n’a pas pu partir en famille à l’étranger.. Il venait de perdre son passeport .. et n’avait pas fait refaire sa carte d’identité égarée quelques mois plus tôt… Pas de preuve d’identité, pas d’avion !

Certains souffrent de « procrastination décisionnelle ».

Ils évitent de prendre des décisions jusqu’à ce qu’ils soient absolument obligés d’en prendre une à la va-vite.

Puis il y a ceux qui tergiversent car ils sont en « surcharge d’information». Trop d’information génère confusion, doute.

D’autres tergiversent parce qu’ils se laissent séduire par de nouveaux objets chatoyants (de nouveaux projets, des nouveaux centres d’intérêts) qui attirent leur attention. Leur projet ou leur tâche originale n’est jamais terminé.

Peut-on échapper à la procrastination ?

A priori, il n’y a pas de solution miracle pour la procrastination. Mais elle peut être minimisée.

Il est important d’identifier vos modalités personnelles de procrastination. Il y a en effet différents profils de procrastinateurs, différents comportements types.

Voir à ce sujet : Quel procrastinateur êtes-vous ?

 

Selon votre profil de procrastinateur, les astuces à utiliser pour minimiser votre procrastination diffèrent.

1/ Certains pourront trouver intérêt à décomposer un gros projet en sous-projet

Par exemple si vous regardez un énorme projet, en regardant la vision globale, vous pouvez vous sentir submergé par toutes les tâches à effectuer.

>> Il vaut mieux alors décomposer ce projet en sous-projets et en tâches  format « pas de bébé ». Cela atténuera votre sentiment d’être submergé et vous permettra de vous concentrer sur une petite étape à la fois.

2/ Une autre façon d’éviter le piège de la procrastination est de vous récompenser dès que vous finalisez un objectif.

Une fois que vous associez l’achèvement d’une tâche avec quelque chose de positif, vous serez moins susceptible de tergiverser dans une future situation similaire.

3/ Formaliser un engagement auprès d’un partenaire

> Si vous vous voyez devenir glissant par rapport à vos engagements ou vous dire qu’il est normal de reporter la tâche à demain … et que demain se transforme inévitablement en la semaine prochaine, vous pourriez avoir besoin d’un partenaire. C’est toute la force des Mastermind.

4/ Vous forcer à démarrer la tâche.

> Le démarrage d’une tâche est souvent la partie la plus difficile. Une tâche en mouvement reste généralement en mouvement. Commencez par la tâche la plus facile sur votre liste.

Allez, Action ! Vous procrastiniez, mais désormais vous vous soignez !

Articles connexes  :

Quel procrastinateur êtes-vous ?

Le «multitasking» mauvais pour le cerveau ?

3 stratégies pour mener plusieurs projets en parallèle sans disjoncter

Illustration : BR  – montage de différentes éléments graphique 

NEWSLETTER HORIZOOM
Oui, je veux OSER MON POTENTIEL
et recevoir Inspirations, Outils, Techniques, Etudes de cas et
mes CADEAUX DE BIENVENUE
Partager.

Auteur

Brigitte Roujol est la fondatrice des sites HORIZOOM et COACHING AVENUE. Elle se considère comme un Esprit Renaissance du 21ème siècle. Elle a en effet eu de multiples vies professionnelles, se réinventant régulièrement. Aujourd’hui, un pied en entreprise, un pied à l’extérieur, elle est consultante en créativité, innovation, spécialiste de la réinvention (de soi, de modèle économique), auteur, coach d’Esprits Renaissance et d’Innovateurs, et maître-verrier à ses heures perdues… Pour la contacter